Actualités

Comment éviter la crise pour l’entreprise ? Anticipation des impacts en vue d’une possible pénurie d’électricité

délestages électriques

Gestion de crise : comment faire face au délestage électrique ?

Dans le cadre de la gestion de l’énergie sur le Réseau Public de Transport d’électricité, des opérations de délestage de 2h environ sont susceptibles d’être décidées par RTE dans la zone géographique sur laquelle est implantée votre entreprise.

La résilience de vos infrastructures et de votre organisation doivent permettre de limiter autant que possible l’impact d’une opération de délestage décidée par RTE sur la fourniture des services à vos clients stratégiques. Comme pendant le confinement lié au COVID, il s’agit de mettre en place les moyens qui vous permettront de maintenir votre activité malgré les contraintes liées à ces délestages (réorganisation des horaires du travail, prévention des coupures électriques, sécurité des infrastructures stratégiques, informations des clients, protection des stocks, sécurité des salariés,…).

Qui est RTE ? RTE est l’anonyme qui signifie Réseau de transport d’électricité. Il désigne l’opérateur en charge de la gestion du réseau de transport français de transport d’électricité haute tension. Sa mission est de garantir l’accès à une alimentation électrique.

Ces opérations de délestages électriques pourraient toutefois, par exemple, affecter directement vos propres équipements associés à la fourniture des services si ceux-ci ne sont pas secourus électriquement par vos soins. Autant de risques à anticiper.

Afin de limiter de tels impacts, les consultants de notre agence de gestion de crise recommandent à nos clients de connecter leurs éléments critiques (box interne, téléphone, réseaux et services IT) sur une alimentation secourue. Anticiper le risque, c’est aussi prévoir que l’accès au réseau fixe et mobile durant ces coupures de courant dépendra de votre localisation par rapport à la zone de délestage.

Nos experts en communication de crise rappellent que le réseau mobile sera quant à lui inopérant 10 à 30 minutes après le début de la coupure électrique, au regard de la capacité des batteries de secours associées. Vos accès aux services de connectivité mobile et IoT seront alors interrompus ce qui nécessite d’anticiper l’impossibilité de communiquer par les moyens habituels en recourant par exemple à des téléphones satellites ou à des talkie walkie Satellite comme ceux commercialisés par la société iridium. Il en va de même pour la sécurité de vos sites dont l’autonomie des alarmes ou des automatismes d’ouverture doit être anticipée.

Au vu des informations actuellement disponibles diffusées par RTE, nos experts en gestion des risques vous conseillent de vérifier régulièrement les informations issues du site Ecowatt, afin d’identifier si vos sites seront impactés.

Ecowatt c’est quoi ? Ecowatt est une application mobile qui agit comme une météo de l’électricité en nous informant en temps réel du niveau de consommation électrique des Français.

Gérer le risque de pénurie électrique pour l’entreprise

La crise menace aujourd’hui chaque entreprise, en permanence. Du Covid à la grippe aviaire, en passant par la pénurie de carburant et d’électricité jusqu’à la guerre en Ukraine, les risques se sont multipliés. L’intervention d’un expert en gestion de crise devient alors indispensable aux côtés des dirigeants d’entreprises afin de protéger leur activité. L’omniprésence des médias d’information en continue et des réseaux sociaux a accentué la perception de la multiplication des crises et donc la défiance du public.

La crise en entreprise constitue le miel des médias et il faut être capable d’anticiper pour gérer efficacement une crise.

Toute crise en entreprise offre un sujet en or pour les journalistes et necessite une bonne communication de crise et la mise en place de plans de gestion de crise.

Quand une crise survient, le dirigeant de l’entreprise doit savoir que des dizaines, voire des centaines de journalistes vont surgir spontanément pour poser des questions. Il faut être préparer à gérer cette multiplication de sollicitations médiatiques. Les rédactions publieront leurs papiers avec ou sans vos réponses. Votre absence de prise de parole laissera le champ libre à la parole de vos détracteurs (collaborateurs licenciés, concurrents envieux, syndicats revendicatifs …) qui occupera le terrain médiatique.

Dés lors, comment se préparer à la gestion de cette pression médiatique ?

Une formation en média training apparait souvent comme une démarche nécessaire à la gestion de la communication de crise en entreprise avec l’accompagnement d’un consultant spécialisé afin de savoir comment délivrer efficacement votre message. On a tous en tête, Emmanuel Macron et le gouvernement critiquant Laurent Méric, le porte-parole d’Enedis, qui a expliqué notamment sur BFMTV que des patients sous respirateur risquaient de subir des coupures ciblées de courant cet hiver.

« Les personnes à haut risque vital (…) sont éventuellement délestables. Ils sont non-prioritaires si je peux me permettre de leur dire ainsi » en précisant toutefois que ces personnes sont censées être identifiées et prévenues en cas de délestage.

Une vérité, dite aussi crûment que maladroitement, qui a fortement déplu au gouvernement.

La crise, par surprise ?

La crise survient systématiquement dans un créneau totalement inattendu : à 3 H du matin, un dimanche, un jour férié, durant les vacances… La communication de crise s’impose alors.

C’est au moins l’hypothèse de la crise qu’il faut programmer afin de s’entrainer à bien la gérer.

La conduite d’une gestion de crise dépend essentiellement de la capacité de l’entreprise et de ses dirigeants à s’organiser efficacement pour maîtriser le pire, cette situation qu’aucun manager n’a jamais envisagé.

Faute d’anticipation, la crise déclenche trop souvent dans l’entreprise un ouragan de management. Le temps de la décision s’accélère de manière vertigineuse. L’espace d’action se compresse de manière explosive. Tout ce qui caractérise “le management de croisière” de l’entreprise explose en situation de crise.

Cellule de crise : l’attitude gagnante

L’exercice de crise permet à une entreprise d’aborder une crise de manière confiante, avec pour objectif de retourner le négatif en positif, et d’établir une communication de crise efficace. Toute crise recèle en elle une opportunité à saisir pour travailler la confiance de ses publics.

Les conséquences réputationnelles et économiques de la crise sur l’entreprise qui n’a pas de cellule de crise organisée sont souvent disproportionnées. Gérer une crise, c’est savoir affronter un terrain de méconnaissance et des médias trop souvent inquisiteurs. C’est savoir surmonter un changement de tempo, quand l’espace de décision devient comprimé. Pendant la crise, le dirigeant doit subir l’effet tornade, qui détruit tout sur son passage : ses résultats financiers, sa réputation, sa carrière, … Une crise peut tout remettre en cause, même ce qui paraissait le plus solidement acquis au fil des années.

Le dispositif de parade à la crise

Le Mediatraining de crise est une formation accélérée qui permettra à un groupe de dirigeants d’être capables de communiquer avec la presse et les publics en un temps record avec une formation adaptée aux enjeux de la crise qui a éclaté.

L’expert en communication de crise accompagnera le déploiement d’une organisation spécifique capable de défendre l’entreprise 24H/24H durant plusieurs jours ou éventuellement semaines face aux fausses informations diffusées par des concurrents, aux rumeurs publiées sur les réseaux sociaux, aux accusations portées par les riverains, …

Face au déchainement médiatique et numérique, la “war room” permet d’élaborer, en permanence, les réactions de l’entreprise ainsi que les interventions publiques de ses dirigeants en assurant la préparation des prises de position de l’entreprise.

Les consultants en communication de crise assurent l’organisation de la prise en charge des relations avec les journalistes afin de jouer le rôle de fusible. Ils prendront en charge la préparation des points presse. Ils feront répéter les interviews et coacheront votre porte-parole.

En parallèle, les spécialistes de la communication de crise diffuseront les informations utiles à toutes vos cibles, externe et internes.

Face à la tempête de la crise, il ne faut jamais oublier que la bataille commune soude l’équipe de direction et soude le personnel autour de valeurs communes à défendre.