Depuis plusieurs années, le nombre de séquestrations de dirigeants d’entreprises n’a cessé de croître avec le durcissement du contexte économique et social. Plusieurs séquestrations ont trouvé un écho important dans les médias nationaux et ont durablement abîmé l’image et la réputation des entreprises concernées, marquant l’opinion publique et entamant le lien que ces entreprises avaient avec leurs investisseurs et leurs partenaires.Florian Silnicki

Comment communiquer efficacement sous la contrainte d’une séquestration ? Quelle communication de crise est la plus adaptée ?

Par des actes tels que la séquestration, les salariés et représentants du personnel visent à faire entendre leurs revendications et influer sur les politiques sociales de l’entreprise en créant un choc médiatique. De quelques heures à parfois plus de deux jours, ces situations extrêmes de conflit ont, dans la plupart des cas, eu lieu au sein même de l’entreprise avec la retenue d’un ou plusieurs cadres dirigeants.

Dans ce contexte de tension sociale, la préparation à cette épreuve est nécessaire. En effet, si la séquestration est une atteinte à la liberté du dirigeant, elle peut également, par sa portée médiatique, durablement ébranler la réputation de l’entreprise comme la sienne propre.

Il s’agit alors de considérer les besoins du dirigeant et de l’entreprise afin de faire valoir son point de vue et de permettre à l’opinion publique de prendre de la distance avec un événement qui, de prime abord, peut lui sembler « sympathique » mais dont les conséquences sont rarement mesurées.

LaFrenchCom a donc crée une formation qui permet d’analyser l’ensemble des volets qui devront être abordés en cas de séquestrations :

  • Aspects pratiques et matériels de la séquestration,
  • Juridique,
  • Psychologie et techniques de négociation,
  • Stratégie de communication de crise.

Que faire en cas de séquestration dans son entreprise ? Comment réagir face au chantage ? Comment communiquer ?

Afin d’agir en amont et de prévenir le risque réputation provoqué par la radicalisation des rapports sociaux et de séquestration des décideurs, il est proposé aux dirigeants une formation interactive d’une demi-journée (quatre heures en salle suivies d’un déjeuner avec les animateurs) composée de deux volets.

Les leviers de négociation face à la séquestration :

Cette première partie vise à fournir à chaque dirigeant les outils pratiques et psychologiques pour jauger la situation et continuer les négociations sous la pression. Il s’agit ainsi de développer les dimensions suivantes :

  • Les conditions matérielles de la séquestration,
  • Les ressorts psychologiques d’une négociation,
  • Les techniques de négociation,
  • Les droits des dirigeants et le cadre légal des situations de radicalisation des rapports sociaux.

Ce volet est animé par des experts en communication de crise et des professionnels de la négociation formés au sein des unités spéciales des forces de l’ordre et de sécurité.

Les stratégies de communication de crise face aux séquestrations :

Ce second volet a pour objectif d’apprendre à anticiper et optimiser, en faveur du dirigeant et de l’entreprise, la communication de crise autour de la situation de radicalisation des rapports sociaux, et d’en faire un levier de négociation.

Il s’agit de mettre à disposition des dirigeants les outils de cette stratégie de communication spécifique :

  • L’enjeu de la médiatisation de la séquestration
  • Le choix de la posture
  • Le plan actions/réactions
  • Messages et images diffusées
  • Gestion de la relation avec les médias

La prise de parole en situation difficile et face à un public hostile :

Ce volet optionnel se déroule après le déjeuner et consiste en une session de type « media-training » collectif visant à préparer les stagiaires à des prises de parole structurées dans des conditions difficiles.

Le dispositif d’accompagnement permanent en cas de crise avérée :

L’objectif de la mission de l’agence de communication de crise LaFrenchCom est d’accompagner immédiatement et conseiller à chaud les dirigeants et le comité exécutif de l’entreprise si une détérioration et une radicalisation des rapports sociaux survient brutalement (séquestration, grève de la faim, forcené, militant syndical, activistes, etc.).

Définir une stratégie de communication sous contrainte

Tout au long de la mission, LaFrenchCom accompagne ses clients dans leur réflexion globale et la définition de leur stratégie de communication de crise. LaFrenchCom agit comme une force de proposition, d’appui et de conseil stratégique au service de la direction des entreprises.

Concrètement, notre accompagnement consiste à :

  • Mettre en place les process de communication de crise adaptés,
  • Evaluer la cohérence, l’utilité et l’impact des démarches engagées,
  • Participer au suivi et à l’analyse des retombées de chacune des actions engagées,
  • Proposer en permanence des idées d’actions et/ou de prises de parole,
  • Accompagner le(s) porte-parole désigné(s).

Mettre en place une veille permanente et un press office spécialisé dédié à la crise.

Pendant toute la période de l’assistance, LaFrenchCom met en place un système de veille spécifique à l’entreprise impactée, principalement sur le plan médiatique et vis-à-vis des pouvoirs publics.

Ce travail permanent de balayage de l’environnement s’effectue dans le cadre d’un échange régulier avec la direction de l’entreprise, d’abord afin de définir en commun les priorités à retenir pour les remontées d’informations et, ensuite, pour analyser les informations recueillies.

LaFrenchCom met en place un press office spécialisé destiné à :

  • Faire le lien entre les porte-parole et les journalistes
  • Alimenter les canaux de presse et les réseaux sociaux avec les messages de l’entreprise
  • Réagir d’une manière ad hoc à toute prise de parole des séquestrateurs afin de neutraliser leur influence médiatique et digitale

Concrètement, l’accompagnement consiste en :

  • Un suivi de l’actualité en temps réels et une transmission permanente des articles relatifs à l’actualité de l’entreprise
  • Un suivi permanent des relais d’opinion de l’environnement de l’entreprise
  • Une procédure d’activation du press office instantanée
  • La rédaction des argumentaires en urgence (statements, Q&A, communiqués…)

Accompagnement post-crise

Afin de suivre l’entreprise après la crise, LaFrenchCom propose :

  • Débriefing avec un expert afin de dépasser le traumatisme de l’expérience
  • Retour d’expérience pour capitaliser les enseignements de la crise.

Comments are closed.