Nos Services.

Nous assurons votre Défense médiatique et digitale. Nous déminons les situations de crises. 

01.
Anticiper.
Nous anticipons la crise afin de vous offrir la défense la plus solide possible en anticipant les coups. Nous vous apprenons à résister à la pression médiatique et nous évaluons votre capacité à y répondre.
02.
Protéger.

Dans toutes les situations, même les plus sensibles, nous vous accompagnons à travers une communication et des conseils stratégiques afin que vos messages soient entendus face à ceux de vos concurrents. 

03.
Restaurer.

Nous contrôlons votre image dans les médias  et auprès des journalistes et nous vous reconstruisons une réputation grâce à une bonne communication de crise.

10 ans d’expérience des crises. Nous avons l’expérience qu’il vous faut.

Être votre Bouclier.

Nous sommes convaincus que la démocratie, ce n’est pas la soumission aux médias.

Nous faisons entendre la voix de nos clients face à la désinformation, face aux rumeurs ou face aux révélations de paparazzis et de hackers malveillants.

Les avocats vous diront souvent qu’il faut savoir se taire médiatiquement pour avoir raison judiciairement. Notre expérience démontre qu’en cas de crise, le silence fait souvent de vous sinon un suspect, souvent un coupable.

L’honneur de la justice et des médias n’est pas dans la présomption de culpabilité. Le doute doit profiter au présumé innocent. Certains médias ont crée une présomption de culpabilité insupportable.

Jamais une réputation ne s’est autant jouée dès les premiers articles de presse, souvent avant même toute sanction. La communication de crise a un rôle essentiel à jouer.

Florian SILNICKI
Président de LaFrenchCom

Une philosophie.

Nous combattons la cabale digitale, l’acharnement médiatique et des journalistes, la mise à mort par la presse, la multiplication d’accusations gratuites sur les réseaux sociaux et les rumeurs propagées par des journaux.

Une Exigence d'Excellence.

Nous fournissons le plus haut niveau d’accompagnement. Nous garantissons contractuellement nos résultats.

Nous conseillons au quotidien les plus grandes entreprises, des personnalités publiques et politiques, des chefs d’entreprises et de grands fonds d’investissement, dans le traitement de dossiers comptant parmi les plus importants du marché.

Une Éthique.

Nous délivrons nos services et nos conseils dans le respect des codes de déontologie en vigueur applicables à la communication de crise.

Toutes nos missions sont conduites dans le plus strict respect des usages professionnels et régies par les garanties du secret professionnel usuelles et par des accords de confidentialité ad-hoc.

Nos métiers.

Découvrez nos métiers.

Newsroom.

Découvrez nos dernières actualités.

🗞️ Affaire Benalla : ténors du barreau et communicants de crise

News|

L’ouverture, le 20 février, d’un cinquième front judiciaire dans le dossier Alexandre Benalla donne à cette affaire des airs de grande farandole du barreau : tous les avocats veulent en être, et ceux qui n’y sont pas se morfondent. Dernier protagoniste arrivé dans le dossier : le conseiller sur le départ Ismaël Emelien, entendu en janvier par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Dans ce feuilleton aux multiples ramifications, un quatuor d’avocats joue des coudes depuis près d’un an, au gré des soubresauts de l’enquête. Qu’ils soient ténors du barreau, représentants de policiers, discrets avocats d’affaires ou jeunes pénalistes pleins d’ambition, tous œuvrent en coulisses pour préparer des auditions, déposer ou déminer des plaintes et surtout défendre leurs clients auprès des journalistes.

Affaire Benalla : le Groupe Velours ne veut pas faire tapisserie

2019 : nouvelle année, nouveaux protagonistes et nouveaux avocats. En pleines vacances de Noël, Mediapart révèle qu’un contrat de 300 000 euros pour assurer la sécurité de l’oligarque russe Iskander Makhmudov implique Alexandre Benalla, Vincent Crase et la société sous-traitante Velours. Le Parquet national financier (PNF) ouvre une enquête pour corruption en février.

Le groupe Velours, jusque-là resté discret, est dorénavant en porte-à-faux médiatique. Le patron de la société, Jean-Maurice Bernard, ancien policier de l’anti-gang, va monter au front en s’attachant les services d’une boîte de communication de crise spécialisée dans la communication sous contrainte judiciaire (la gestion de la communication des grands procès) et de deux robes noires. Dans un premier temps, Florian Silnicki, ex-conseiller du député Franck Riester et fondateur de l’agence LaFrenchCom, va prêter main-forte à Velours. Le communicant organise la riposte en envoyant Jean-Maurice Bernard sur le plateau de BFM TV le 11 février dans l’émission de Ruth Elkrief. Ce dernier répondra également aux questions de Mediapart dans un article du même jour. Dans un second temps, le patron de Velours se fait conseiller par l’avocat Nicolas Bénoit, du cabinet Lussan. Fin connaisseur du monde des médias, celui-ci occupe le poste de secrétaire général de l’Association des avocats praticiens du droit de la presse (AAPDP). Il se fera également épauler dans le dossier par Jean-Marc Florand, disciple revendiqué de Jacques Vergès.

(suite…)

Lire la suite →