Communication médias

Les principaux réseaux sociaux en 2022

réseaux sociaux

Définition, usages et types de réseaux sociaux

Facebook et Instagram (Meta Platforms), Youtube (Google), TikTok (ByteDance), les noms de ces plateformes nous sont familiers. En une vingtaine d’années, les réseaux sociaux se sont rapidement installés dans nos vies. Ils ont été particulièrement utiles et utilisés pendant le confinement lié à la pandémie de coronavirus.

Sur 4,95 milliards d’internautes en 2022, 92,1 % surfent aujourd’hui sur le web à partir d’un mobile.

S’il fallait tenter une définition des réseaux sociaux, on pourrait retenir qu’ils sont des espaces de partage permettant à des individus et à des organisations d’interagir entre eux. Ceux-ci se distinguent par leurs fonctionnalités et le profil de leurs utilisateurs. Communiquer, rechercher de l’information, se divertir ou encore trouver du travail, les usages sont devenus nombreux. Les réseaux sociaux vont même plus loin en permettant aux utilisateurs de contribuer à des projets participatifs et aux entreprises de communiquer sur leur marque, leurs produits ou services afin de conquérir leurs cibles commerciales.

Sans parler des données personnelles collectées et traitées, les données circulant sur ces plateformes sont également variées. Photographies, sons, vidéos, textes, infographies, la stimulation visuelle et auditive est au rendez-vous. Ce n’est pas une surprise. Ces géants du web ont depuis longtemps tout misé sur l’addiction aux stimuli qui est le résultat du déploiement de stratégies basées sur des mécaniques de neurosciences. Pour capter notre attention, nous sommes désormais soumis à un certain nombre d’algorithmes qui nous hameçonnent en permanence.

En simplifiant, on peut répartir les réseaux sociaux en deux grandes catégories :

1. Les réseaux sociaux horizontaux qui n’ont pas de cible spécifique et sont ouverts à tous (hors limites d’âge, souvent 13 ans). Tout le monde peut par définition participer. C’est le cas de Facebook, Youtube ou WhatsApp.

2. Les réseaux sociaux verticaux ou thématiques s’adressant à un public spécifique et dont l’usage est bien ciblé. C’est le cas du réseau professionnel LinkedIn (Microsoft).

Les chiffres clés sur les réseaux sociaux

D’après le rapport Digital 2022 Global Overview, en janvier 2022, on comptait environ 4,7 milliards d’utilisateurs actifs – c’est-à-dire utilisant régulièrement les réseaux sociaux – sur l’ensemble des plateformes existantes. Plus de la moitié des habitants du monde. En France, il y a 52,60 millions d’utilisateurs en France en janvier 2022, soit une augmentation de 6% entre 2021 et 2022.

En moyenne, chaque utilisateur se sert de sept à huit réseaux sociaux différents par mois. Autant d’outils pour partager son avis et contribuer à forger l’opinion publique sur un sujet. Chaque réseau social dispose de ses propres codes, usages et algorithmes.

Bien les connaître se révèle donc déterminant pour élaborer une stratégie efficace de marketing digital, adapter sa communication de crise afin de protéger sa réputation et gagner en visibilité tout en construisant son image de marque.

Outre le nombre d’utilisateurs, on constate également que le temps passé sur les réseaux sociaux augmente. Celui-ci n’a également jamais été aussi élevé – 2h27 par jour environ pour la moyenne mondiale. Moins de 9 secondes d’attention, 5h30 quotidiennement, les yeux cloués à nos smartphones, 40 activations en moyenne par jours… le temps moyen passé quotidiennement sur nos écrans atteint des niveaux inquiétants avec des risques corollaires : perte de temps, source de confusion, désinformation… de nombreux utilisateurs sont noyés dans les informations diffusées.

Les réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde et en France

Facebook arrive toujours en tête avec plus de 2,9 millions d’utilisateurs actifs début 2022.

Celui-ci est suivi par Youtube avec plus de 2,5 millions d’utilisateurs actifs, Whatsapp avec 2 millions d’utilisateurs, Instagram avec près d’1,48 million d’utilisateurs ainsi que la plateforme de messagerie Wechat qui en compte 1,2 million.

Dans le top 10, on compte également cinq plateformes chinoises donc TikTok, son jumeau Douyin et Wechat.

Parcourons ensemble les 5 réseaux sociaux les plus populaires selon le nombre d’utilisateurs actifs.

En France, le classement diffère quelque peu avec l’entrée dans le top 5 de Snapchat et l’absence de Whatsapp.
Le podium s’inverse également entre Youtube et Facebook : la plateforme de vidéos occupe la 1ère position en termes d’internautes actifs mensuels sur les réseaux sociaux.

Attardons-nous sur les caractéristiques de cinq réseaux sociaux populaires en France : Facebook, Youtube, Instagram, Snapchat et TikTok.

Zoom sur les 5 réseaux sociaux les plus populaires en France

Facebook

Créé en 2004, certains considèrent Facebook comme le précurseur des réseaux sociaux généralistes. Il permet de partager différents types de contenus (images, textes, vidéos, liens), trouver et communiquer avec des amis, des anciens camarades d’écoles, des collègues et des parents et se « connecter » facilement avec des inconnus. Les utilisateurs peuvent également soutenir des marques, des projets collectifs, des artistes en aimant leurs pages Facebook (en savoir plus sur le slacktivisme).

Facebook reste en 2022 la plateforme sociale la plus utilisée au monde. À l’échelle mondiale, plus de 2,9 milliards de personnes l’utilisent activement chaque mois. En France, ce chiffre s’établirait à 31,35 millions d’utilisateurs début 2022 selon le groupe Meta.

Chez les 16-25 ans, Facebook est en perte de vitesse depuis plusieurs années. Cependant, au-delà de sa réputation de « réseau social des vieux », Facebook reste le deuxième réseau social en termes de temps passé sur l’application, toutes catégories confondues. En moyenne, les utilisateurs passent 19,6 heures dessus par mois.

Les avantages de Facebook :
large spectre démographique
– le plus grand réseau social au monde
– convient pour le B2C et le B2B
– l’essor de Facebook marketplace
le ciblage ultra performant permettant de personnaliser et d’affiner ses campagnes publicitaires

Les inconvénients de Facebook :
– une plateforme de perte de vitesse sur la tranche d’âge 16-25 (les plus jeunes auraient déserté le réseau social à l’arrivée des parents et des grands-parents, y voyant par là-même un espace de liberté plus contraint qu’auparavant)
un taux d’engagement faible sur les pages Facebook (0,08% à 0,39% selon Locowise)
une portée organique quasiment nulle obligeant les marques à recourir aux publicités payantes

Youtube

Premier réseau social français, Youtube est un acteur incontournable du web. Créé en 2005 et acquis par Google en 2006, ce service d’hébergement et de diffusion de vidéos en ligne intègre également des fonctionnalités de partage et de commentaire des contenus. Le succès est tel, que le géant de la vidéo compte plus d’un milliard de visites par mois et que 35 heures de vidéos sont mises en ligne chaque minute sur la plateforme.

Les utilisateurs passent près de 24h par mois sur cette plateforme devant Facebook (19,6 heures) et Whatsapp (18,6 heures).

De nos jours, il représente également le 2ème moteur de recherches le plus utilisé dans le monde après Google. Disposant de milliards de vidéos, celles-ci sont principalement visionnées sur smartphones et permettent aux utilisateurs de facilement trouver des réponses à leurs questions.

Les avantages de Youtube :
– un visionnage gratuit et illimité
– un large spectre d’utilisateurs et de clients potentiels
– une démocratisation du savoir

Les inconvénients de Youtube :
– la nécessité de passer par du référencement payant pour se différencier de la concurrence
– une forte concurrence entre les chaînes Youtube
– des conditions d’utilisation qui changent régulièrement
une circulation forte de la désinformation

Instagram

Lancée en 2010, Instagram permet le partage de photos et de vidéos. Sa venue dans les rangs des réseaux sociaux a permis de démocratiser l’art de photographier tout, tout le temps, avec son téléphone mobile. L’application classe les publications en fonction des intérêts des internautes ce qui permet de rapidement identifier et parcourir des photos intéressantes.

Simple d’utilisation, elle a su conquérir 1,4 million d’utilisateurs dans le monde.
En France, ce sont 26,55 millions d’utilisateurs en France qui ont été conquis selon les données du groupe Meta, propriétaire d’Instagram.

Quatrième réseau social français en nombre d’utilisateurs actifs, le réseau social est particulièrement populaire auprès de la Génération Z (15-24 ans). Instagram représente pour cette catégorie d’âge, le 2ème réseau social en termes de visiteurs quotidiens derrière Snapchat et devant TikTok.

Instagram reste également populaire auprès des 25-34 ans qui représentent 30,4 % des utilisateurs de la plateforme. Sans surprise, ce pourcentage décline avec l’âge : 17,3 % des utilisateurs ont entre 35 et 44 ans et 10,7 % ont entre 45 et 54 ans.

Les avantages d’Instagram :
– forte fidélisation de la Génération Z, près de 90 % l’utilisent quotidiennement en France
– les interactions (partage, commentaires, like) sont bien plus nombreuses que sur Facebook
– générer du trafic organique y est plus simple que sur d’autres réseaux sociaux

Les inconvénients d’Instagram :
– la base d’utilisateurs est plus jeune que sur d’autres réseaux sociaux
– le réseau social est moins populaire chez les hommes que chez les femmes
– la plateforme est souvent accusée de « shadowbanning » (cacher volontairement du contenu) par les internautes

Snapchat

Snapchat, que l’on appelle également Snap, est une application mobile. Lancée en septembre 2011, son concept de base repose sur le partage d’images, vidéos ou messages éphémères. Les formats envoyés par défaut ne sont visibles que pendant une courte période avant de devenir inaccessibles.
Selon les créateurs, cette nature éphémère du contenu partagé permettrait d’encourager un flux d’interaction plus naturel.

Dans le monde, Snapchat compte environ 500 millions d’utilisateurs actifs mensuels et plus de 210 millions de snaps sont créés sur Snapchat tous les jours.
Snapchat est le 1er réseau social en temps passé chaque jour chez les 15-24 ans en France et le 4e réseau social selon le nombre d’utilisateurs actifs par mois. Avec 25 millions d’utilisateurs mensuels en France, l’application a connu une forte progression sur la période 2020-2022.

Chaque jour, ce sont ainsi 10 milliards de vidéos qui seraient vues dans le monde.

Concernant son usage par les marketeurs, il reste encore largement marginal. Seuls 5 % des marketeurs B2C et 3 % des marketeurs B2B l’utilisent.

Les avantages de Snapchat :
– visionnage limité dans le temps et anonymat
– la future fonctionnalité Dress up misant sur la réalité augmentée (RA) pour le shopping virtuel

Les inconvénients de Snapchat :
– absence d’une politique de contenus illicites
– application mobile seulement

TikTok

Si une tendance reste bien marquée sur l’année 2022, c’est la croissance et la popularité grandissante de TikTok. En septembre 2021, celle-ci avait déjà annoncé avoir dépassé le milliard d’utilisateurs actifs mensuels. En France comme ailleurs, elle a su conquérir les 12-25 ans qui représentent la base des usagers de ce réseau social. Plus de 75 % des utilisateurs français de la plateforme ont ainsi moins de 25 ans.

Lancée en 2016, TikTok est une application chinoise permettant de déposer des vidéos courtes de 15 à 180 secondes et devrait bientôt relever cette limite à 10 minutes. L’usager peut visionner, créer et partager des vidéos, souvent accompagnées de musiques entrainantes. L’application permet également aux utilisateurs de modifier la vitesse des vidéos et d’ajouter des filtres, du texte ou de la musique.

TikTok (en incluant son jumeau chinois Douyin) est l’application mobile la plus téléchargée en 2021 devant Instagram et Facebook. Le nombre de téléchargements et d’utilisateurs a explosé depuis le début de la pandémie en 2020. TikTok a ainsi connu la plus forte progression en France avec une audience quotidienne multipliée par 4 entre 2019 et 2021 (+27 %) selon Médiamétrie.

La plateforme est également de plus en plus utilisée par la Génération Z comme source d’information et plateforme éducative selon un article de Forbes. Pour exemple, TikTok avait lancé en 2020 programme de contenu éducatif avec le hashtag #LearnOnTikTok.

La plateforme cherche dorénavant à se diversifier en s’orientant vers le e-commerce et en développant un nouvel modèle de monétisation. Son système de recommandation abouti et très personnalisé attire les marques et les publicitaires. Les marques Nike et Bershka ont, par exemple, choisi TikTok pour interagir avec les utilisateurs.

Les avantages de TikTok :
– en pleine croissance, cette application est idéale pour cibler les jeunes
– le contenu est visualisable sans création de compte

Les inconvénients de TikTok :
– l’absence d’indicateurs de performance et d’outils d’analyse efficaces
– le coût élevé des publicités