Actualités

Mesurer le risque pour se protéger


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

risques

La conduite d’une entreprise passe par l’évaluation des risques financiers et un inventaire précis. Le calcul des liquidités et des crédits, l’évaluation des marges, les variations de taux d’intérêt et de devises comme les poussées de fièvre sur le prix des matières premières, constituent des risques évidents pour le manager. Mais pas que… ce ne sont en effet pas les seuls risques qui pèsent sur une entreprise et ses dirigeants qui doivent aujourd’hui identifier les risques auxquels ils sont exposés pour mieux anticiper une communication de crise et une gestion de crise adaptée. 

Mais d’autres dangers impliquent une attention aiguë à son environnement. Obligé de sortir la tête du guidon, le manager aura à coeur de se tenir informé sur les tendances macroéconomiques, de surveiller les chocs politiques ou de mesurer la dépendance à la technologie. Son rôle sera d’être en veille sur la réglementation et le contexte de compétition de l’entreprise.

Dresser la liste de tous les risques, c’est dresser la liste des dangers auxquels est exposée l’entreprise.

Une fois dressée cette liste de tous les dangers, le dirigeant s’emploiera à pondérer et hiérarchiser chaque risque dans le contexte propre à son entreprise. Concrètement, il établira un top 10 des risques en les quantifiant en fonction de leurs impacts sur le compte de pertes et profits.

Sur cette base seront ensuite conçus les scénarios de simulation par exemple dus aux fluctuations de matières premières, de taux, de devises et de titres.

En outre, l’entreprise devra aussi se préparer à une crise de communication ou de réputation, comme à des problèmes stratégiques en termes de qualité ou de pannes opérationnelles.

« Dans tous les cas, le dirigeant réfléchira à une parade au moyen de mesures préventives et d’endiguement qui lui permet de se protéger, de protéger son entreprise, ses produits, ses marques, ses services et ses collaborateurs. Il dressera des plans de crise schématiques assortis des moyens logistiques et humains nécessaires en cas de crise. » décrit Florian Silnicki, Expert en stratégie de communication de crise et fondateur de l’agence LaFrenchCom.

Enfin, il définira les messages en fonction des publics visés. Il s’en tiendra à l’essentiel, communiquant sur les faits dont il a la maîtrise, en maintenant le reste au secret.