FAQ - Cas pratiques

GB : un député conservateur forcé à la démission

racisme crise

Le député britannique Patrick Mercer a été forcé de quitter ses fonctions de porte-parole des conservateurs jeudi après la publication d’une interview où il estimait normal pour un soldat d’être traité de « bâtard de noir » dans l’armée britannique.

M. Mercer, un ancien colonel, a déclaré qu’il était habituel que les soldats aient à souffrir des insultes à cause de leur origine ethnique, la couleur de leur cheveux ou leur poids, selon une interview publiée par l’édition en ligne du Times, qui a déclenché un scandale.

« J’ai eu cinq sergents chefs qui étaient noirs. Ils étaient tous sans exception nés en Grande-Bretagne, des Anglais nés à Nottingham, aussi anglais que vous et moi », a déclaré M. Mercer selon cette interview.

« Ils ont réussi dans mon régiment mais si vous leur aviez demandé: est-ce que vous avez déjà été traités de nègre? Ils auraient répondu oui. Mais c’est la même chose pour un gars avec les cheveux roux par exemple, et il aurait eu encore plus de choses à subir qu’un noir », a assuré le député.

Patrick Mercer, qui était porte-parole des conservateurs pour la sécurité nationale, a souligné que ces comportements « étaient habituels dans l’armée ».

« J’ai rencontré beaucoup de soldats des minorités ethniques qui étaient paresseux et bons à rien, mais qui utilisaient (des allégations de) racisme pour cacher leurs fautes« , a encore déclaré le député.

Ces propos ont créé une tempête de protestations chez les travaillistes et jusque dans son propre parti.

Le leader des conservateurs David Cameron, qui essaye de rendre son parti plus populaire chez les minorités, a qualifié ces commentaires de « complètement inacceptables ».

« Patrick Mercer n’est désormais plus porte-parole », a ajouté M. Cameron.

M. Mercer a fait des excuses dans un communiqué de presse de crise.

« Ce que j’ai dit était clairement une erreur de jugement et je ne peux que m’excuser si j’ai maltraité d’une façon ou d’une autre tous les hommes de valeur que j’ai commandés », a-t-il déclaré.