Actualités

Le MediaTraining : le Squid Game médiatique ?


Warning: foreach() argument must be of type array|object, bool given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Squid Game poupée

« Beaucoup considèrent à tort que le mediatraining est un jeu, celui du chat et de la souris. Nous avons, nous, la conviction que l’interview n’est pas un jeu. Nos clients font face à des situations souvent difficiles, parfois dramatiques. Au travers des séances de mediatraining, nous leur donnons les clés pour comprendre les enjeux d’une interview de crise et tenter de désamorcer la polémique médiatique en anticipant la controverse. » analyse Florian Silnicki, Président de l’agence de communication de crise LaFrenchCom.

Quels sont les objectifs d’un média-training ?

L’objectif des séances intensives de média-training est de vous familiariser rapidement et concrètement avec le travail des journalistes, de vous sensibiliser à la prise de parole publique en général et de préparer d’éventuelles interventions dans les médias traditionnels comme dans les nouveaux médias.

Cette séance de mediatraining sera organisée par notre agence de communication de crise de manière à vous aider le plus efficacement à intégrer les techniques de la prise de parole médiatique.

Il s’agira de :

  • Tester la pertinence de vos arguments face aux questions légitimes d’un journaliste,
  • Maîtriser avec efficacité le temps réduit et vous familiariser davantage aux techniques de l’interview d’un journaliste d’investigation,
  • Parfaire la hiérarchie et la maîtrise dans l’expression de vos messages au cours d’une interview à chaud,
  • Améliorer votre attitude générale face à un journaliste afin de maitriser sa communication verbale et sa communication non verbale,
  • Appréhender le comportement gestuel face à une caméra ou face à un micro.

Comment se déroule une séance de média-training ?

Une première séance de mediatraining classique dure trois heures environ. Vous passerez alternativement en interview avec un journaliste expérimenté et un consultant spécialisé dans la prise de parole dans les médias afin de comprendre les enjeux des questions pièges posées en fonction de vos enjeux du moment.

Pour vous mettre dans des conditions les plus proches du réel, nous pouvons recréer un studio d’enregistrement dans l’une de vos salles et cette séance sera co-animée par nos consultants en communication de crise et par un journaliste aguerri, spécialiste de l’interview qui apportera son expérience de terrain et ses recommandations pratiques face aux techniques d’interview des journalistes.

Une séance de mediatraining commence toujours avec deux petits exercices :

  • Un premier exercice de présentation générale de votre entreprise et de votre rôle dans l’entreprise ; si vous n’êtes pas capable de présenter efficacement votre entreprise, comment pourriez-vous être capable de présenter les enjeux sensibles du moment ?
  • Le deuxième exercice portera plus spécifiquement sur des questions d’actualité ou des questions sensibles, identifiées en amont par nos spécialistes de la communication de crise grâce à une veille médiatique et digitale approfondie.

Chaque exercice de mediatraining au sein de notre agence de gestion de crise fait l’objet de commentaires pratiques et d’analyses « à chaud » qui vous permettront de renouveler vos réponses en les améliorant immédiatement. Au fur et à mesure de l’avancement de la séance, les exercices se complexifient, le temps d’interview diminue.

Quel est le bilan d’un mediatraining ?

Un compte rendu de séance de mediatraining récapitulatif de notre analyse et de nos recommandations vous sera transmis à l’issue de la séance ainsi qu’un fichier vidéo de la séance, vous permettant de revisionner vos prestations afin que vous puissiez mieux :

  • Appréhender l’exercice de l’interview journalistique,
  • Rendre vos messages attractifs pour la presse spécialisée et grand public,
  • Travailler sur l’identification et la valorisation des messages-clés.

Quels sont les principes clés d’une bonne interview ?

L’interview est un jeu d’équilibre entre les deux parties. Cet exercice répond à un certain nombre de règles concrets et de principes clés incontournables qu’il est nécessaire d’identifier et de maîtriser afin de faire de chaque prise de parole publique un moyen de transmettre ses messages y compris dans les moments les plus difficiles comme lors d’une mise en examen où les principes de la communication sous contrainte judiciaire agissent alors comme un véritable bouclier réputationnel.

La méthode à garder en tête se base sur ces quatre actions :

  • Préparer
  • Illustrer
  • Maîtriser
  • Simplifier

Chaque réponse doit débuter par la conclusion, c’est-à-dire votre message. Puis il faut l’illustrer par un exemple précis et parlant afin que chacun comprenne facilement ce que vous dites.

Il faut garder en tête que l’interview débute avec l’arrivée du journaliste et se termine lorsque celui-ci est reparti. Votre concentration de doit pas se relâcher tout au long de l’exercice médiatique. Vous ne devez jamais être dans une « discussion » avec le journaliste qui aura la liberté de se servir de tout ce que vous direz… et vous connaissez le refrain. Vous avez le droit de garder le silence face aux question des journalistes. Si vous renoncez à ce droit qui la plupart du temps fait d’ailleurs de vous un suspect aux yeux du public, tout ce que vous direz pourra être et sera utilisé contre vous dans un article web ou papier, un reportage ou encore un documentaire.

L’interview aura une durée forcement définie et courte afin de ne pas dériver. Cette contrainte impose de renoncer à certains éléments pour mieux sélectionner ceux qui soutiendront le propos. Le choix des messages à retenir doit être fait en amont afin de ne pas laisser « carte blanche » au journaliste.

Il est important de privilégier les réponses courtes.

Il ne faut pas oublier que la gestion des silences doit être faite par le journaliste et pas par l’interviewé. N’ayez pas la pression de devoir gérer les silences et de boucher les trous, cela vous pousserait à prendre le risque de dire quelque chose que vous ne voulez pas dire.

Les questions « ouvertes » et générales doivent être l’occasion de prendre l’initiative en diffusant les messages clés du discours.

Même quand l’interview est réalisée pour la presse papier, il faut garder à l’esprit que le journaliste est un professionnel qui observe chaque réaction et que les indications corporelles ou vocales données involontairement lui permettent d’orienter son interview. Le journaliste s’adapte toujours à vos réactions physiques qui traduisent vos réactions émotionnelles. Afin de ne pas réagir trop instinctivement il peut-être utile de prendre 2 ou 3 secondes pour prendre son souffle, poser sa voix et ensuite débuter son explication avec toute la pédagogie et la clarté qu’exigent cet exercice journalistique qui n’a rien de naturel et appelle donc une préparation sérieuse.