News|

elice lucet communication de crise

Elise Lucet, populiste ou journaliste ?

Accusée par les uns de faire le jeu des populistes en livrant les patrons en pâture à l’opinion, saluée par les autres comme un exemple de déontologie journalistique doublé d’un garde-fou démocratique, Élise Lucet fascine autant qu’elle agace.

Difficile, il est vrai, de faire l’unanimité lorsque, comme Elise Lucet, on lutte depuis des années contre l’opacité savamment entretenue – celle des petits arrangements politiques, des pressions lobbyistes et des dérives industrielles -, qu’on passe outre les tentatives d’intimidation, qu’on bouscule les états-majors et qu’on ignore le secret des affaires.

De quoi faire de la rédactrice en chef de Cash Investigation la bête noire des puissants et l’icône d’une certaine liberté. Celle d’investiguer, d’informer, de déranger.

Elise Lucet, la notoriété comme critère de choix de ses cibles ?

Des patrons du CAC 40 alpagués à la sortie d’un déjeuner, contraints de regagner leur voiture au pas de charge alors que, caméra à l’épaule et micro tendu, l’équipe de Cash Investigation les talonne devant des millions de téléspectateurs, des politiques mis face à leurs contradictions par une journaliste à la voix posée et aux dossiers maîtrisés Le scénario a beau être connu, il n’en reste pas moins redouté et envisagé par toute personnalité d’envergure comme l’exercice de communication le plus dangereux qui soit: sans filet ni échappatoire, sans recours possible à la langue de bois ni aux pirouettes de communicants.

« Complexe », résument les agences de média-training qui, conscientes de son potentiel dévastateur sur l’image de leurs clients, vont aujourd’hui jusqu’à proposer des formations spéciales destinées à les préparer au pire. Et le pire, lorsqu’on est au pouvoir, c’est une interview avec Élise Lucet, la journaliste d’investigation qui, depuis des années, fait trembler grands patrons, lobbyistes au bras long et élus réputés inapprochables par une pratique du métier offensive et sans concession.

Elise Lucet, que cherche-t-elle vraiment ?

ICÔNE Son but? dénoncer l’opacité sous toutes ses formes – celles des pratiques politiques comme des réglementations, des petits arrangements diplomatiques et des zones d’ombre savamment entretenues-, quitte, pour cela, à s’attirer les foudres de personnalités plus habituées à invoquer le secret des affaires qu’à se plier à une quelconque obligation de transparence.

Quitte, également, à s’imposer un lot régulier de lettres de menaces, tentatives d’intimidation, insultes en tous genres – on se souvient du « pauvre fille » à la « carrière pathétique » asséné par Rachida Dati – tout comme d’innombrables mises en examen et plaintes pour diffamation. Il en faut plus pour intimider celle qui, bien qu’elle s’en défende, est régulièrement présentée en icône de la liberté de la presse, indifférente aux pressions, intraitable quant à l’ambition: dénoncer les dérives, révéler les manquements.

Sans militantisme, assure l’intéressée, mais avec rigueur et professionnalisme, quels que soient le sujet abordé – les pesticides ou l’évasion fiscale, les salariés low cost ou les amitiés francolibyennes – et la personnalité incriminée.

Elise Lucet, comment répondre à ses questions ?

À CHARGE Car si ses détracteurs accusent fréquemment Élise Lucet de mener uniquement des enquêtes à charge -et ainsi de flatter les tendances populistes d’une opinion volontiers attirée par l’odeur du sang-, rares sont ceux qui lui reprochent de manquer de courage.

C’est que, même lorsqu’on est considérée comme « intouchable » par certains collègues de France Télévisions, qu’on est soutenue par sa direction et plébiscitée à chaque diffusion par des millions de téléspectateurs, il en faut, du courage, pour oser se mettre à dos l’essentiel de ce que le pays compte d’influent. Si elle-même semble immunisée contre la peur – ce sentiment « qui ne sert à rien » -, ce n’est pas le cas de ceux à qui elle tend le micro.

Quel que soit le milieu, quel que soit le statut, leurs communicants en attestent: Élise Lucet fait peur. « Elise Lucet fait peur aux entreprises, aux personnalités publiques, aux politiques et aux dirigeants qui ne sont pas préparés à l’affronter. Elise Lucet est un Pitbull, il faut apprendre à lui faire lâcher sa proie. Sa proie ? Tout ce qui a du pouvoir, de l’argent ou de la notoriété. », confirme Florian Silnicki, Expert en communication de crise, pour qui la méthode Cash, « délibérément déstabilisante », ne laisse aucune chance si l’entreprise ou le dirigeant ne s’est pas préparé. Elise Lucet, elle, est très préparée. « Il y a l’effet de surprise, la mise en accusation, le micro braqué et le côté disque rayé qui fait que les mêmes questions sont posées encore et encore » Idéal pour pousser à la faute de communication.

Résultat, qu’ils acceptent ou non de répondre, estime l’experte, « ils ont tout faux ». Si sortir gagnant de l’exercice semble quasi impossible, on peut toutefois espérer limiter les dégâts, nuance Florian Silnicki, qui voit dans la démarche d’Élise Lucet une nécessité démocratique et dans son style un exercice de communication désormais imposé.

Elise Lucet, comment réussir à combattre ses méthodes ?

« JOURNALISME JUSTICIER » « Élise Lucet est pushy, offensive mais elle l’est toujours dans les règles, résume-t-il. Tout ce qu’elle avance est vérifié, elle est rigoureuse et tenace. Aux personnalités publiques d’y être préparées ». Son conseil: «Surtout, ne pas fuir». À tous les sens du terme. Rien de mieux, en effet, qu’un costume gris filmé alors qu’il s’efforce de semer le micro tendu, qu’une main plaquée sur la caméra ou qu’une tentative d’intimidation verbale – ton qui monte, menaces – pour parfaire une image de coupable idéal.

Celle qui peut rapidement se dessiner dès lors que, souligne Florian Silnicki, Fondateur de l’agence de communication de crise LaFrenchCom, l’exercice oscille entre deux univers, celui de l’enquête et celui du jugement. « Celui d’un journalisme critique et celui d’un journalisme justicier », explique l’expert qui regrette qu’Élise Lucet soit incitée à verser dans le second par une opinion tellement avide de transparence qu’elle en devient presque voyeuriste et par un univers médiatique si encombré qu’il incite à toujours plus de révélations. De quoi, pointe Florian Silnicki, brouiller dangereusement les pistes et les vocations. « L’homme politique est là pour agir, la justice pour juger et le journaliste pour enquêter.

Le risque est grand, avec Cash Investigation, de voir le journaliste sortir de son rôle critique pour se prendre pour un juge ou un politique ». Un risque régulièrement balayé par Élise Lucet qui le répète : elle n’est ni une star ni un « chevalier blanc de l’info ». Simplement une journaliste missionnée pour poser des questions. Et déterminée à obtenir des réponses.

Quel est le parcours d’Elise Lucet ? Voici son mini CV : 

  • 1990 – 2005 En charge de la présentation du 19-20h sur France 3
  • 2000 – 2011 Présente le magazine d’investigation Pièces à Conviction, sur France 3
  • 2005 – 2016 Présentatrice du JT de 13h sur France
  • 2016 Elle quitte le JT DE 13h de France 2 pour prendre la tête d’Envoyé spécial 2017
  • Le prix Pullitzer est décerné au Consortium international des journalistes d’investigation – dans lequel figure Cash Investigation – pour leurs révélations sur l’affaire des « Panama Papers »
  • OCTOBRE 2017 Élue animatrice préférée des Français

3,8 MILLIONS C’EST LE NOMBRE RECORD DE TÉLÉSPECTATEURS QUI, LE 27 MAI 2017, AURONT REGARDÉ L’ENQUÊTE DE CASH INVESTIGATION INTITULÉE « TRAVAIL, TON UNIVERS IMPITOYABLE »

Source : Médiamétrie

 

Fonction Rubriques rédactionnelles Média Création Suppression
Présentatrice Entreprises, Interviews/Portraits, Le Gouvernement, L’Elysée, Politique généraliste, Politique intérieure, Société généraliste, Investigation, Rédacteur en Chef FRANCE 2 29/08/2005 21/12/2016
Présentatrice Informations générales, Journal d’Informations JOURNAL 13H SEMAINE – FRANCE 2 04/03/2008 29/04/2016
Présentatrice Interviews/Portraits, L’Elysée, Le Gouvernement, Politique généraliste, Politique intérieure Débats/Emissions politiques 03/04/2012 12/06/2013
Présentatrice Consommation, Economie générale, Société généraliste Cash investigations 03/04/2012 11/01/2013
Présentatrice Politique généraliste, Société généraliste PUBLIC SENAT 30/09/2009 04/10/2012
Présentatrice Informations générales, Société généraliste LE DOCU – LE DEBAT 30/09/2009 04/10/2012
Journaliste Informations générales FRANCE 3 – MAGAZINE D’ENQUETE 14/10/2011
Présentatrice Société généraliste FRANCE 3 – PRESENTATEURS/ANIMATEURS 30/11/2006 16/06/2011
Présentatrice Rédacteur en Chef, Société généraliste PIECES A CONVICTION 04/03/2008 16/06/2011
Présentatrice Journal d’Informations FRANCE 2 29/08/2008 22/02/2011
Présentatrice Informations Générales, Journal d’informations, Présentateur FRANCE 3 JOURNAL 19/20 LUNDI-JEUDI 22/01/1999 29/08/2005
Présentatrice Présentatrice FRANCE 3 JOURNAL 19/20 LUNDI-JEUDI 16/09/1998