FAQ

Le chemin de la gestion de crise pour une bonne communication de crise ?


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Question : 

« Quel est selon vous, le chemin de gestion de crise que doit emprunter une entreprise pour bien communiquer pendant une crise ? »

Réponse :

Cette question du chemin est intéressante en ce qu’elle traduit une démarche de progression et de changement. Elle explique pourquoi notre agence LaFrenchCom conjugue conseil en stratégie de communication de crise et … process consulting de crise.

Notre agence revendique son positionnement strict de « conseil » sur-mesure mais, en donnant une acception très large à « la stratégie de gestion de crise », puisqu’elle prend en compte l’organisation de l’entreprise, la structure de ses métiers, le management des risques et la culture de l’entreprise face aux crises. Résultat : LaFrenchCom travaille quasi exclusivement pour de très grandes entreprises sur des projets affectant jusqu’au modèle économique de l’entreprise, tout en se méfiant des missions-tunnels.

Plusieurs consultants en communication de crise d’origine américaine ont conduit LaFrenchCom à tirer plusieurs enseignements de leur expérience du consulting outre-Atlantique, dont une conviction forte. Le conseil en stratégie de communication de crise ‘pur’ doit relier la stratégie d’image de l’entreprise, sa réputation, la structure de gestion des risques et l’organisation de l’entreprise face aux crises et même sa culture du risque, impliquant le management et la gestion du changement face aux risques protéiformes.

Aujourd’hui, la conduite du changement est un terme complètement galvaudé. Et pourtant, dans le conseil en stratégie de gestion de crise, c’est une dimension capitale.

Conséquence : dès sa création en 2014, LaFrenchCom se positionne résolument sur le marché du conseil en stratégie en communication de crise mais en se focalisant d’emblée sur le pilotage des processus de changement de la prise de parole des organisations dans les moments sensibles à forts enjeux et en adoptant une lutte globale contre les grises quelque soit le canal d’émergence.

Incarner la stratégie de communication de crise dans les mots pour convaincre l’opinion publique de passer à autre chose.

Interrogé sur cette question, Florian Silnicki, Président Fondateur de l’agence LaFrenchCom ne mâche pas ses mots: « On peut pondre une stratégie de communication de crise géniale mais cette construction théorique n’a aucune chance de passer dans le concret si les consultants en gestion de crise et bien sûr leurs clients sont incapables de prendre en charge ce que j’appelle le chemin critique, c’est-à-dire l’accompagnement des individus concernés par le projet de riposte à la crise et la transformation progressive de l’organisation qui en résulte pour y faire face efficacement. La stratégie de gestion de crise n’a d’intérêt qu’une fois incarnée dans des pratiques de prises de parole de crise comprises et acceptées dans la communication de l’entreprise. A partir de là on peut parler sérieusement de reconfiguration efficace de la gestion de crise de l’entreprise mais pas avant« .

Et puisqu’il faut bien formaliser l’offre de services, LaFrenchCom a conçu une méthode innovante d’approche, le process consulting de crise. L’idée ? Assurer une interaction permanente entre consultant en gestion de crise et client en organisant le pilotage en commun des projets de communication de crise. Le succès d’une mission de communication de crise dépend largement de la qualité de ce processus, lequel est trop souvent négligé, y compris par les consultants.

LaFrenchCom a travaillé pour plus de 200 entreprises de la taille d’Airbus, pour les Banques Populaires, le CNRS, Groupama, Sanofi, Toyota, Volvo, Numericable, SANEF, APRR, Google ou Bouygues.

Une expérience révélatrice de la façon dont le cabinet conduit ses missions.

Beaucoup de nos clients sont des grandes entreprises très hiérarchisées avec une culture très ‘verticalisée’. Toute grande entreprise voit ses processus fondamentaux vieillir encore plus rapidement face à la crise, même ceux qui ont ait son succès.

Nous avons constaté que beaucoup de problèmes rencontrés lors de la conduite des chantiers n’étaient pas remontés, peut-être en raison d’un respect excessif de la structure hiérarchique et de la prime sécurité liée à la politique zéro accident. Nous sommes parvenus à faire passer l’idée que de ne pas signaler un dysfonctionnement était une faute. Nous avons redéfini l’ensemble de la chaîne des responsabilités mais cela n’a pas été facile. Il faut savoir que dans l’univers du BTP où les investissements sont colossaux, plusieurs chantiers ratés peuvent compromettre une entreprise. 

La durée efficace d’une mission de communication de crise varie de 6 à 8 mois pour un grand compte. Mais le client doit avoir la volonté de s’approprier le projet. 

Depuis notre création nous avons eu 18 propositions de rachat mais l’essentiel est de sauvegarder la spécificité de notre approche de la communication de crise. C’est le message que nous faisons passer à nos collaborateurs.