FAQ - Communication de crise

L’histoire du management des crises

manager

L’histoire du management des crises remonte à des siècles, avec des exemples de gestion de crises dans les sociétés antiques telles que la Grèce et Rome. Au cours des siècles suivants, les gouvernements et les organisations ont développé des stratégies pour gérer les crises, telles que la mise en place de plans d’urgence et de systèmes d’informations pour informer les citoyens et les membres de l’organisation.

Au XXe siècle, les crises ont pris de nouvelles formes avec la mondialisation des affaires, ainsi que les avancées technologiques. Cela a conduit à l’émergence de la gestion de crise moderne, qui met l’accent sur la prévention, la préparation, la réponse et la récupération. Les organisations utilisent des outils tels que des plans de crise, des exercices de simulation de crise et des équipes d’intervention pour gérer les crises potentielles et répondre rapidement aux événements inattendus.

Avec l’avènement de l’ère numérique, la gestion de crise est devenue encore plus complexe, car les crises peuvent se propager rapidement sur les réseaux sociaux et les nouveaux supports numériques qui ne sont pas tenus par des journalistes et ne se soucient donc pas de déontologie ou de vérification de l’information. Les organisations doivent donc être en mesure de gérer les crises en ligne, en utilisant des outils de veille et de gestion de la réputation en ligne.

Il existe plusieurs approches pour gérer les crises, mais la plupart se basent sur les étapes de prévention des risques, de préparation à la gestion de crise, de réponse à la crise et de récupération afin de permettre à l’entreprise de reprendre son activité normale.

  • La prévention consiste à identifier les risques potentiels et à mettre en place des mesures pour les éviter ou les atténuer. Cela peut inclure la mise en place de procédures de sécurité, la formation du personnel, la mise en place de plans d’urgence et la conduite d’exercices de simulation de crise.
  • La préparation consiste à mettre en place les ressources et les plans nécessaires pour faire face à une crise potentielle. Cela peut inclure la mise en place de plans de crise, la formation du personnel, la mise en place de protocoles de communication et la création d’équipes d’intervention.
  • La réponse consiste à utiliser les ressources et les plans mis en place lors de la préparation pour faire face à une crise réelle. Cela peut inclure l’activation des plans de crise, la mise en place de centres d’opérations de crise, la communication avec les parties prenantes et la mise en place de mesures de soutien pour les personnes affectées.
  • La récupération consiste à retourner à la normale après une crise. Cela peut inclure la reconstruction des infrastructures endommagées, la remise en état des opérations, la réadaptation des personnes affectées et la mise en place de mesures pour éviter les crises futures.

Il est important de noter que la gestion de crise est un processus continu qui nécessite une révision et une mise à jour régulière des plans et des procédures pour s’adapter aux évolutions de la situation et des risques potentiels.

Il existe également différents types de crises qui peuvent avoir des conséquences et des exigences de gestion différentes. Les crises peuvent être classées en différentes catégories en fonction de leur nature, de leur étendue et de leur impact.

  1. Les crises naturelles, comme les inondations, les incendies de forêt, les ouragans et les tremblements de terre, peuvent causer des dommages matériels importants et mettre en danger la sécurité des personnes. Les organisations doivent être en mesure de répondre rapidement à ces crises en utilisant des plans d’urgence et des équipes d’intervention spécialement formées.
  2. Les crises technologiques, comme les accidents industriels et les défaillances des systèmes informatiques, peuvent causer des perturbations économiques et mettre en danger la sécurité des personnes. On l’a vu récemment avec le piratage des hôpitaux. Les organisations doivent être en mesure de répondre rapidement à ces crises en utilisant des plans d’urgence et des équipes d’intervention spécialement formées.
  3. Les crises de sécurité, comme les actes de terrorisme, les actes de violence et les situations de crise humanitaire, peuvent causer des blessures et des pertes de vie. Les organisations doivent être en mesure de répondre rapidement à ces crises en utilisant des plans d’urgence et des équipes spécialement formées. Le terrorisme vit de la communication et de la diffusion de la menace et de la peur qui l’accompagne.
  4. Les crises de réputation, comme les scandales, les accusations de mauvaise gestion et les erreurs de communication, peuvent causer des dommages à la réputation d’une organisation et mettre en danger sa survie. Les organisations doivent être en mesure de répondre rapidement à ces crises en utilisant des plans de gestion de crise de réputation et des équipes d’intervention spécialement formées.

Il est important pour les organisations de comprendre les différents types de crises et leurs conséquences possibles afin de développer des plans de gestion de crise appropriés et de se préparer à répondre efficacement en cas de crise.