Actualités

L’agence est là tout l’été !


Warning: foreach() argument must be of type array|object, bool given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

crise

Chers amis,

L’agence LaFrenchCom est ouverte tout le mois d’août et l’équipe d’experts en communication de crise est donc à votre disposition si vous avez la moindre question, à tout moment, 24h/24, 7j/7.

N’hésitez pas à profiter de la pause estivale pour nous suivre sur nos réseaux sociaux et tout savoir de nos prochaines actualités et événements.

La crise n’aime pas le mot « Jamais »

La crise sanitaire va sans doute encore rehausser l’importance d’une bonne « communication ». Un bon conseiller en communication de crise vit dans l’ombre du PDG qui est son client : éminence grise, il doit vivre l’œil rivé sur les risques liés à la communication.

Chargés de protéger l’image véhiculée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur et de maitriser les messages de l’entreprise et de ses dirigeants, les consultants en communication de crise doivent inculquer la religion de la « transparence » chez leurs clients.

« Il y a tant d’imprévu dans la marche d’une entreprise qu’il vaut mieux distiller des petits messages qu’avoir un langage incantatoire et des promesses vaines » remarque un expert en gestion de crise. Les journaux internes sont-ils « crédibles » ? Doit-on « mentir » aux journalistes ? Qui du DRH (directeur des relations humaines) ou du directeur de la communication doit prendre le pas face à une crise sociale ?

Autant de questions abordées avec nos clients au quotidien.

L’information est le nerf de la guerre et, en temps de crise sanitaire, elle devient une question de survie.

Le coronavirus COVID19 a servi d’exemple vis-à-vis d’autres crises potentielles.

Souvent, les Français interrogés se souviennent davantage du messager que du message, explique un communicant de crise.

Le type d’information recherché pendant la crise c’est généralement les mesures d’urgence à adopter pour se protéger (40 %), les gestes faits par les entreprises impliquées afin de démontrer leur mobilisation (20,6 %), les causes de la catastrophe (18,3 %) et la liste des dommages (7,7 %).

Un évènement grave permet souvent aux entreprises françaises d’assurer une gestion préventive des communications en temps de crise.

La communication de crise est souvent un aspect de la gestion de crise peaufiné après une crise. « L’anticipation de la crise est pourtant la clé d’une bonne gestion de crise » remarque un consultant en communication de crise.

Impossible de passer au travers de la crise

Dans les médias, au sein des entreprises, lors des dîners en ville, on ne parle que de ça. La crise sanitaire est omniprésente. Mais, comme toujours, elle stimule les neurones des dirigeants et donne des idées aux entreprises pour réinventer leur positionnement et leur communication corporate.

Au-delà de quelques opérations opportunistes maladroites et certes un peu faciles, cette période de turbulences est perçue par certains comme une opportunité à saisir. « La crise sanitaire est l’occasion de signer ce qu’on nous prédit depuis quelques temps : la fin de la communication corporate au profit d’entreprises et de marques qui s’engagent, échangent avec le consommacteur et les différents publics » observe un spécialiste de la gestion de crise.

« Nous passons d’une consommation d’accumulation à une consommation de convictions, c’est la communication durable, ou communication à impact. » précise un expert en communication de crise. Face à cette crise de consommation, « aux marques de se remettre en question », lance-t-il avant d’ajouter : « Les entreprises vont devoir faire preuve de bon sens, trouver des idées qui n’existent pas ailleurs, innover, pour se différencier et se rendre à nouveau désirables à l’heure où la crise a entrainé chez certains Français la volonté de vivre autrement. » La crise, une chance, en somme ?

La crise, un sacré coup dur

Une crise c’est un sacré coup dur qui peut passablement écorner la réputation d’une entreprise et accessoirement coûté son poste au PDG.

Un presse-papier, un stylo Montblanc, une montre Links, un humidificateur à cigares. Trois mois après la faillite de Lehman Brothers, il ne restait plus de ce fleuron de Wall Street fondé en 1850 qu’une soixantaine d’objets estampillés à son nom en souffrance sur le site de ventes aux enchères Ebay. « Imaginer un monde sans Lehman, contrepartie de la plupart des établissements financiers du globe, était pourtant impensable jusqu’à cette crise« , confiait un spécialiste de la communication de crise. « Même les marques les plus prestigieuses ne sont pas immortelles » conclut un des meilleurs gestionnaires de crises de Paris.

Dans cette affaire, la banque n’a pas franchement brillé par ses talents de communicant de crise. Critiqué pour n’avoir pas assez rapidement pris conscience de l’ampleur de la crise, le PDG s’était également fait prié avant d’accepter de contrôler les salaires des dirigeants bénéficiant du plan de sauvetage américain !

Voilà un exemple illustrant à quel point un accompagnement spécifique en communication de crise par des professionnels de la gestion de crise peut se révéler indispensable.