Reading:
La communication interne de plus en plus RH

La communication interne de plus en plus RH

by LaFrenchCom
2 novembre 2010

rh

A l’occasion de ses soixante ans, l’ABCI a réalisé une enquête sur les nouveaux rôles de la communication interne. Réalisée à l’échelle nationale auprès de cinq cents communicant internes, cette enquête présentée il y a quelques mois montre combien les rôles dévolus au communicant se sont élargis.

Les communicants internes ne sont plus là uniquement pour mettre en oeuvre un plan de communication, mais aussi pour obtenir la voix des collaborateurs. Cette communication bottom-up a longtemps été inexistante dans bon nombre d’entreprise, ce qui était une grande lacune.

Le communicant joue ainsi un rôle d’interface entre la direction et l’entreprise, en mettant en concordance les deux points de vue. Il devient ainsi un médiateur, une interface entre les discours du management et des collaborateurs.

Les deux sont souvent différents. Celui de la direction est un discours de performance et de changement. Alors que les collaborateurs, eux, ont du mal avec le changement permanent et réclament plus d’autonomie, de travail en équipe…

Selon certains participants à l’enquête, le communicant va même contribuer à motiver et valoriser le personnel.

D’ailleurs, il faut savoir que les communicants internes, à l’instar des autres services de l’entreprise, sont évalués en permanence. Il y a des critères quantitatifs, mais aussi qualitatifs. Et l’évaluation est mise en rapport avec le taux de motivation, le taux d’absentéisme, le sentiment d’appartenance à l’entreprise, parfois même la performance. Le communicant donne la voix aux collaborateurs, mais encore faut-il qu’il soit entendu par la direction…

Là aussi les rôles évoluent : nous devenons clairement des conseillers de la direction et des coaches des managers de terrain. Ceux-ci font de plus en plus appel à la communication corporate interne pour les aider à gérer des processus de changement et des crises avec une communication de crise et une gestion de crise adaptés. Nous sommes alors en quelque sorte le porte-parole du personnel auprès des managers et de la direction.

D’où vient cette mutation du métier de communicant interne ?

Le changement vient certainement de l’apparition dans l’entreprise de la génération Y. Cette nouvelle génération ne se contente plus du discours managérial et des grands- messes qu’on faisait avant. Elle est demandeuse d’implication et de dialogue. Par ailleurs, habituée des nouvelles technologies, elle est bien souvent informée très vite. L’entreprise est donc obligée d’imaginer d’autres façons de communiquer avec ses collaborateurs et doit leur donner la parole, car ils l’ont de toute façon déjà prise.

Related Stories

22 octobre 2015

Exemple de risque devenu une crise

Arrow-up