Actualités

Communication et gestion de crise. Exercez-vous au scénario du pire avec votre agence.


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

communication gestion de crise

Diagnostic. 83 % des entreprises auront à faire face à une crise au cours des cinq prochaines années. Êtes-vous prêts ?

La meilleure façon d’éviter une crise est de la prévenir. C’est ce que soutient Florian Silnicki dans sa formation « Comment gérer la prochaine crise ». Il suggère aux dirigeants d’entreprises de s’exercer au « scénario du pire » : « Faites une liste des crises potentielles. Essayez d’imaginer quelle est la pire chose qui pourrait arriver, au pire moment, et avec les pires conséquences pour votre organisation. Si vous développez des mécanismes pour répondre à ce scénario, vous passerez au travers de la prochaine crise », dit-il.

Trop peu d’organisations sont prêtes, déplore Florian Silnicki. « En France, nos dirigeants sont inconscients. On fait comme si une crise ne nous touchera jamais. On pense qu’elle frappera le voisin, ou que le gouvernement va s’en occuper. » Or, la première chose à faire, c’est de reconnaître que ça peut arriver.

Le pire moment pour se préparer à une crise, c’est quand on a les pieds dedans. Tout le monde panique. « Gardez en tête que la crise la mieux gérée est celle dont on n’a jamais entendu parler », poursuit Florian Silnicki

Et vous, êtes-vous bien préparé ? Faites le test.

Les questions à vous poser

  • 1. Dans quel secteur oeuvre votre organisation ?
  • 2. Votre organisation a-t-elle déjà eu à subir une crise importante qui a touché son exploitation, sa valeur ou son image ?
  • 3. La gestion de crise fait-elle partie de la philosophie de votre organisation ?
  • 4. Quel est, selon vous, le risque qu’une crise vous touchant aujourd’hui abaisse vos revenus demain ?
  • 5. Connaissez-vous d’autres organisations oeuvrant dans votre secteur qui aient eu à composer avec des crises ? Si oui, quelles crises ont-elles subi ?
  • 6. Quelle est la pire situation de crise que votre organisation pourrait connaître ?
  • 7. Votre organisation dispose-t-elle d’un plan d’action pour faire face à une crise éventuelle ?
  • 8. Si vous avez un plan d’action, qui a participé à son élaboration ?
  • 9. Si une crise éclatait aujourd’hui dans votre organisation :
  • Qui dirigera les opérations et où sera situé le centre nerveux d’où agira la cellule de crise ?
  • Chacun sait-il jusqu’où il peut aller en répondant aux questions, notamment les téléphonistes qui recevront les nombreux appels qui ne manqueront pas de déferler sur votre standard ?
  • Possédez-vous déjà un plan de gestion des risques couvrant tous les aspects de votre exploitation, avec des mesures préventives pour éviter que la crise ne se concrétise, et un plan de mesures urgentes pour réagir à la crise si elle éclate malgré tout ?
  • Vos politiques de relations avec les médias et de diffusion de l’information sont-elles claires et connues de tous ?
  • Avez-vous défini un plan d’évacuation et l’avez-vous répété régulièrement ?
  • Savez-vous quel services publics et quels partenaires vous seconderaient advenant une crise, et avez-vous établi avec eux la marche à suivre ?
  • Quelle que soit la réponse donnée à cette question, aucun secteur n’est à l’abri d’une crise. La question n’est pas de savoir si la crise éclatera, mais quand elle éclatera.
  • Non ? Eh bien préparez-vous. D’après une étude de la firme Oxford Metrica, 83 % des entreprises auront à faire face à une crise au cours des cinq prochaines années. Si votre organisation n’a pas encore été frappée par une crise, ce n’est qu’une question de temps.
  • Si non, vous vous privez d’un outil important. La gestion de crise donne les moyens d’éviter une crise plutôt que d’avoir à la régler.

Selon Oxford Metrica, les crises qui frappent les organisations font généralement baisser leur profitabilité de 20 à 30 %.

Les réponses que vous fournirez à ces questions vous aideront à définir les crises qui pourraient frapper votre organisation. Une fois les risques découverts, refaites le tour avec votre équipe pour vous assurer que vous n’avez oublié aucune menace. Et surtout, enclenchez dans les meilleurs délais la mise en place de plans adéquats pour y faire face.

Si non, il est temps d’agir. Un plan de gestion de crise peut sauver votre entreprise tout en permettant à vos employés de découvrir en vous le leader dont ils ont besoin.

Il est essentiel que ceux qui seront aux commandes lorsque la crise éclatera participe à l’élaboration du plan de gestion de crise. Il ne faut pas attendre d’être au pied du mur pour constituer la cellule de crise – habituellement composée de la haute direction. Mieux vaut habituer le plus tôt possible les membres de la cellule de crise à travailler ensemble.

Une réponse positive à toutes ces situations est essentielle pour vous permettre de survivre à la crise qui vous frappera un jour. Vous devez disposer de toutes ces réponses dans les premières minutes suivant son déclenchement. Ce n’est pas lorsque la crise fera rage qu’il faudra songer à s’organiser.