Reading:
Communication de crise : la parole est à la défense médiatique et digitale.

Communication de crise : la parole est à la défense médiatique et digitale.

27 novembre 2018

defense

La communication de crise c’est communiquer et gérer des couacs.

Florian Silnicki, Expert en stratégies de communication de crise et Fondateur de l’agence LaFrenchCom livre sa vision du “spin doctor des crises” en entreprises.

“Nous travaillons de toutes nos forces pour obtenir l’acquittement médiatique et l’acquittement digital de nos clients que les journalistes ont présumé coupables et que l’opinion publique a cloué au pilori. Chaque crise surmontée, c’est une consécration pour notre équipe d’experts en communication de crise. C’est une marque sauvée. C’est une entreprise protégée. Ce sont des emplois sauvegardés. Ce sont des produits qui continuent d’être commercialisés et consommés. Le communicant de crise n’est pas le juge de son client. Nos clients sont des gens à l’égard desquels on n’a pas apporté la preuve d’une quelconque culpabilité et qui pourtant sont soumis à la vindicte médiatique et digitale. Aujourd’hui, dans les médias et sur internet, le doute ne profite pas à l’accusé. C’est le signe d’un grave dysfonctionnement du système médiatique et digital. C’est malsain. Quand j’étais étudiant en droit, on m’a appris qu’il vaut mieux acquitter cent coupables que de condamner un innocent. Cet adage n’est pas du tout présent à l’esprit de certains journalistes qui n’ont de cesse de traiter l’information sous le prisme de la présomption de culpabilité afin de générer des clics. La communication de crise c’est d’abord une méthodologie purement technique, on communique pour tuer la crise en se basant sur des faits objectifs. Est-ce que ce qui est écrit par les journalistes est vrai ou pas ? Est-ce que la preuve de ces faits est établie ou pas par les médias ?” affirme Florian Silnicki.

Qui fait appel aux communicants de crise ? Quand faire appel à Monsieur Crise ?

Vu la vitesse des crises, nos clients veulent disposer de boucliers qui les conseillent au quotidien pour prévenir des crises, gérer des crises et résoudre des crises. C’est notre rôle. Nous les défendons dans la presse et sur internet afin de protéger leur réputation.

Pour chaque crise nous constituons, puis nous coordonnons au sein de l’agence une équipe spécifique, en mode «commando de crise». Nous sommes des mercenaires chargés de la défense des intérêts médiatiques et digitaux de nos clients. Nous travaillons par exemple au quotidien pour imposer les messages de nos clients quand ceux de leurs concurrents s’imposent dans la presse et sur internet.

Au sein de LaFrenchCom, nous proposons à nos clients des experts qui se sont frottés à beaucoup de configurations de crises graves et qui ont l’habitude de conseiller des dirigeants de haut niveau dans des moments clés stratégiques.

“La plus précieuse des notoriétés pour un communicant de crise, c’est celle des chefs d’entreprises concurrents qui s’échangent vos cartes de visite et se transmettent vos coordonnées. C’est d’une facilité déconcertante et décevante pour certains de dire “Florian Silnicki et ses équipes terrorisent les journalistes”. Nous ne terrorisons que les médias qui font mal leur travail. Je suis, moi, tous les jours bouleversés par la lecture d’articles qui jettent aux chiens la réputation de dirigeants ou l’image d’entreprises sans informations vérifiées, juste par volonté de sortir un scoop ou de faire parler d’eux, par manquement professionnel et déontologique évident.” dit Florian Silnicki.

Il nous arrive à l’agence, dans la même journée, de plaider pour un prince de sang richissime et dans le même temps, pour un petit chef d’entreprise à la tête d’une PME régionale de croissance. Ce grand écart est passionnant.

Il ne faut pas tout mélanger. La crise du mariage pour tous ou l’affaire Cahuzac ou les scandales politiques ne sont ni un «product recall» ni un accident industriel. Et pourtant s’il y a un domaine dans lequel le mot spin a un sens, c’est la crise, parce qu’elle est un projectile auquel il faut donner une trajectoire favorable.

Les crises auxquelles sont confrontées les entreprises, à la convergence de la technique, du médiatique, de l’éthique et du juridique, justifient l’entrée en scène de spin doctors spécialisés dans la crise dans la sphère corporate.

Notre équipe d’experts réputés en communication de crise est à mi-chemin entre stratégie et communication. Au quotidien, nos communicants de crise gèrent les attaques brutales contre nos clients. En crise, c’est tous les jours feu à volonté contre la réputation de nos clients. Nous savons parfaitement les maitriser.

Comme expert en communication de crise, nous développons certaines qualités de sang-froid. Vous ne donnez pas de bons conseils si vous perdez votre sensibilité.

Un expert en communication et en gestion de crise sait travailler avec un mix entre un cerveau reptilien extrêmement en alerte et un neo cortex capable de faire preuve d’idéation et d’imagination.

“Par ailleurs nous refusons systématiquement deux choses, c’est de défendre une entreprise qui nous dicterait son système de défense médiatique ou qui nous demanderait de mentir.” ajoute Florian Silnicki dont l’agence a systématiquement été désignée comme l’une des meilleures agences de communication de crise de France depuis trois ans.

Au-delà de ce que chacun doit savoir sur la crise, notamment que «tout se joue avant 5 minutes», nous sommes organisés pour être à la frontière technologique: c’est par le digital et les médias continus que la crise prolifère. Et les idées et la vision sont l’arme maîtresse de la communication de crise.

En crise, il faut réagir, mais si on veut ne pas subir, il faut réfléchir.

Toute crise se déploie désormais sous les yeux de l’opinion et elle en est l’arbitre. L’avenir du métier de communicant de crise, c’est d’aligner ses pratiques sur la société démocratique, qui a le souci de la transparence et la haine du mensonge.

Related Stories

Arrow-up