Actualités

Les salaires de la communication évoluent


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

communication financière

Le salaire des responsables de la communication rejoint celui des autres cadres de l’entreprise. 

Au jeu des familles salariales, trois profils de directeur de la communication ressortent. Celui d’un groupe international, conseiller du président, qui reçoit 150.000 euros et plus, celui du directeur de communication ayant l’expérience des grands groupes et de la gestion d’importantes équipes, animateur de réseaux dans les filiales, qui gagne 91.500-122.000 euros, et enfin celui du directeur de la communication d’une entreprise de taille moyenne encadrant une petite équipe, opérationnel dans la gestion des programmes, qui bénéficie d’un rémunération de 61.000-76.000 euros. 

Au total, les salaires des directeurs de la communication rejoignent rapidement ceux des responsables des autres grandes fonctions de l’entreprise. Comme eux, ils bénéficient d’une part variable, parfois assortie de stock-options. Voilà ce que l’on peut retirer d’une enquête d’Entreprises et Médias auprès de ses adhérents.

Au salaire fixe annuel, dont le chiffre médian s’élève à 122.000 euros, s’ajoute dans les trois quarts des cas une prime variable, qui s’élève à 18.000 euros en moyenne. A ce premier avantage s’ajoute une participation ou un intéressement aux résultats de l’entreprise dans les deux tiers des cas. Un tiers des directeurs de la communication détiennent des stock-options et plus de la moitié reçoivent des avantages en nature, comme une voiture de fonction.

Les sommes perçues varient également selon le chiffre d’affaires de l’entreprise : plus il est élevé, plus les salaires augmentent. Néanmoins, entre 1999 et 2001, les avantages en nature et stock-options sont en baisse, tout comme le salaire global médian pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires compris entre 1,5 milliard et 7,5 milliards d’euros.

Par ailleurs, les directeurs de la communication gagnent mieux leur vie dans une société cotée (le salaire s’élevant à 168.000 euros par an) que dans une entreprise privée non cotée (où il n’atteint que 121.000 euros par an), et encore moins dans une entreprise publique ou parapublique où ils reçoivent 114.000 euros par an. 

Sa rémunération moyenne dépend également de son champ d’intervention professionnel : plus il exerce de responsabilités, mieux il gagne sa vie. Ainsi un directeur qui s’occupe, en plus de communication institutionnelle, de relations presse, de communication de crise, de communication financière, internationale, de nettoyage de réputation sur internet, lobbying, commerciale et interne, perçoit en moyenne 195.000 euros par an.

A l’opposé, un directeur gérant la communication institutionnelle et le lobbying ou la communication internationale recevra en moyenne annuelle 132.000 euros. De plus, l’importance des équipes du service communication entre également en jeu et fait passer de 122.000 euros à 168.000 euros le salaire d’un directeur de la communication, selon son taux d’encadrement : une équipe de moins de 10 salariés ou de plus de 50 salariés.