Actualités

Bernard Krief, pionnier du conseil en communication politique


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Bernard Krief

Bernard Krief, un pionnier du conseil en communication et spécialiste du monde politique

Bernard Krief, président du cabinet de conseil en communication qui porte son nom Krief Group, est mort, jeudi 27 juin, dans l’incendie qui a ravagé son appartement parisien du boulevard Saint-Germain. Agé de soixante-quatre ans, Bernard Krief a été l’un des promoteurs du marketing en France et l’un des premiers conseillers en communication politique, essentiellement auprès des élus de droite. 

Né à Alger en 1931, autodidacte, Bernard Krief exerce d’abord le métier de journaliste, avant d’entrer, en 1953, au service de la promotion des ventes d’Air France. En 1960, il décide de créer sa propre société de conseil, Bernard Krief Consultants devenue Krief Group. Il développe, en pionnier, le conseil en recrutement pour les entreprises et son cabinet Krief Group devient l’un des plus réputés des « chasseurs de têtes ». 

A partir de la fin des années 70 Bernard Krief va se passionner pour la politique. Réservant ses conseils à la droite, notamment à l’UDF, il définit avec rigueur le marketing politique, qu’il oppose au marketing traditionnel destiné à vendre des « produits » et à la publicité. « Idéalement, le marketing politique a pour but de connaître les besoins et les désirs des citoyens, ce qui permet aux hommes politiques d’y ajuster leur action en organisant les programmes capables de les satisfaire« , écrit-il dans une tribune publiée dans Le Monde du 29 mars 1977. 

Bernard Krief, un auxiliaire nécessaire entre le citoyen et l’homme politique

Bernard Krief prend soin d’établir une distinction précise entre « citoyen » et « consommateur« . « Traiter le citoyen en consommateur peut avoir des effets très négatifs. Il peut le ressentir comme un mépris pour son jugement. (…)La contrepartie en est qu’il méprisera, à son tour l’homme politique qui usera d’outils inadéquats« . Quant au conseiller auprès des politiques, il « se doit rester à sa modeste place de technicien. Il montre les conséquences d’une décision politique, il ne la provoque pas. Il est un auxilliaire désormais nécessaire, sans plus« , écrit encore Bernard Krief. 

La campagne pour les élections municipales de 1983 marque l’apogée de la réputation de son cabinet. Il s’occupe d’une quinzaine de campagnes municipales et réalise près de 15 % de son chiffre d’affaires avec les collectivités locales. Le directeur du département de communication politique du cabinet Krief Group dirigé par Bernard Krief n’est alors autre que Jean-Pierre Raffarin, aujourd’hui ministre des petites et moyennes entreprises.

Parallèlement à cette activité de conseil auprès des politiques, auquel la décentralisation donne ses heures de gloire, d’autant que l’on ne se préoccupe pas encore des moyens de financement des partis et des campagnes électorales, Bernard Krief emporte quelques gros budgets de publicité, parmi lesquels IBM, Michelin, Nestlé ou Sony. 

Aux flamboyantes années 80, durant lesquels Bernard Krief écrit beaucoup, intervient dans les colloques, enseigne à l’Ecole des Hautes études commerciales (HEC) et s’offre une galerie d’art, succède le brutal tournant de la rigueur des années 90.

Son cabinet de conseils en communication Krief Group prend de plein fouet la crise qui secoue le monde de la publicité et de l’entreprise, d’autant que le conseil en recrutement fournit toujours l’essentiel de son chiffre d’affaires. Ces difficultés, renforcées par des relations houleuses avec ses associés, minent l’enthousiasme de Bernard Krief, qui ne parvient pas à donner un nouveau souffle à son activité. En juin 1994, sa société Krief Group avait été placée en redressement judiciaire. 

Bernard Krief est l’auteur de plusieurs ouvrages dont La Liberté d’entreprendre (1976) ou Gérer la France comme une entreprise (1986). Son dernier livre date de 1995 et s’intitule De Gaulle, naissance de la légende.