Actualités

La marque face à la crise

crise

La crise : un violent élément perturbateur identitaire

La crise est d’autant plus violente qu’elle déstabilise généralement la marque qui est pour une entreprise l’élément essentiel constitutif de sa « carte d’identité ».

Une crise médiatique, c’est la remise en cause potentielle de tous les efforts faits pour construire des marques leaders.

Vos investissements pour bâtir un « capital confiance » et un « capital sympathie » constitutifs d’une image qui devient intimement liée à l’histoire de la marque peuvent être anéantis par un bad buzz sur les réseaux sociaux comme par la publication d’un mauvais article de presse rédigé par un journaliste.

La crise remet en cause :

  • les valeurs associées à la marque,
  • une promesse commerciale et comportementale des dirigeants,
  • l’ancrage dans l’inconscient collectif de vos publics écornant au passage le lien de confiance tissé au fil des années grâce à vos efforts marketing.

Constituer la réponse la plus pertinente en matière de communication de crise, c’est :

  • la subordination du choix des techniques de communication à une réflexion stratégique globale de gestion de crise,
  • l’exigence d’une créativité de posture au service du message empathique et transparent,
  • le développement en interne d’une posture commune entre les BU et les fonctions support,
  • la qualité du suivi opérationnel tant en média qu’en hors-média.