FAQ

Par rapport aux grandes agences de communication, comment vous situez-vous ?


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Question : 

« LaFrenchCom, votre agence de gestion de crise à Paris, se veut-elle l’alternative crédible aux grandes marques françaises et internationales du conseil en stratégie de comunication ? »

Réponse :

Nous ne nous sommes pas construits contre les autres marques du conseil en stratégie de communication. Par ailleurs, nous travaillons en marque blanche pour de nombreuses grandes agences de communication qui nous délèguent au quotidien la communication de crise, la gestion des crises sensibles et la communication sous contrainte judiciaire en s’appuyant pour leurs clients sur notre expertise de pointe face aux problématiques complexes de communication posées par les crises médiatiques et les crises numériques.

Notre agence de gestion de crise à Paris s’est spécialisée dés sa naissance dans la stratégie de communication et la riposte médiatique et digitale des entreprises face aux crises qui se sont multipliées et ont gravement mis en danger l’image, la réputation et la valorisation des organisations qui ont eu de plus en plus de mal à imposer leurs messages dans l’opinion publique.

Refusant de miser sur l’accompagnement classique en communication ou sur les relations presse traditionnelles, notre cabinet français a choisi dés sa naissance d’accompagner globalement les directions générales des grands comptes, en Europe comme aux Etats-Unis ou en Asie face aux épisodes sensibles de communication, face aux crises et aux risques.

LaFrenchCom n’a pas convoité les créneaux occupés par les grandes agences de communication ou les grands cabinets de conseil comme McKinsey et autres BCG. « Je ne sais pas si nous jouons ou pas dans la cour des grands, mais si c’est le cas c’est grâce à nos clients et à leur confiance renouvelée » répond humblement Florian Silnicki, interrogé sur son ambition pour son agence de communication de crise.

Etre des « conseillers en communication de crise » plutôt que des « consultants en communication de crise« , s’affirmer comme des « artisans du conseil haut de gamme en gestion de crise » délivré essentiellement auprès des directions générales est la raison d’être de notre agence de communication de crise à Paris depuis sa naissance.

Nos activités de communication de crise se concentrent sur les grands comptes et d’ailleurs, nous réalisons 80 % de notre chiffre d’affaires avec 8 sociétés inscrites au CAC 40 et les grands cabinets d’avocats. Trois marchés-cibles, à savoir, l’aéronautique, la sécurité, la défense, l’automobile et l’industrie, et les services dans lesquels nous incluons les transports et l’énergie nous font confiance et cela nous honore et nous engage au déploiement le plus précis des stratégies sur-mesure de communication de crise, de communication sous contrainte judiciaire et de gestion de crise.

Si nous ne sommes pas en capacité de déployer une expertise sur une problématique donnée, nous préférons nous abstenir. Dont acte. Le cabinet parisien de gestion de crise a eu la sagesse de refuser des missions de communication globale, de relations presse traditionnelles où son expertise n’étaient pas assez différenciantes et rémunératrices. Savoir choisir la crise et s’imposer une ligne d’action est une bonne façon de démontrer aux clients l’intérêt des démarches stratégiques rigoureuses de gestion de crise.

Côté méthodes de travail, LaFrenchCom s’est fixé un principe simple: l’accompagnement sur mesure en communication de crise. Chacun de nos conseillers en gestion de crise intervient avec une équipe de 3 à 4 personnes maximum, en lien avec la DG ou les directions de filiales ou de business units. Chaque conseiller en gestion de crise est un artisan du conseil en communication de crise puisqu’il ne compte en moyenne que deux grands clients. Les missions mises en oeuvre varient de 1 mois à 1 an pour une durée moyenne de 4 mois. L’un des facteurs clés de succès de la communication, c’est le cadrage du projet de gestion de crise avec la fixation des messages que le client veut imposer à l’opinion publique et, au contraire, ce qu’il ne veut pas voir dit ou publier de lui ou de son entreprise face à la crise qu’ils traversent.

Nous poussons nos clients à ce qu’ils précisent à fond ce qu’ils attendent réellement de notre intervention face à la crise. C’est la seule façon de garantir l’intérêt de la mission de communication de crise qui, sans cela, risque fort de perdre de vue ses objectifs initiaux.

Relier stratégie de communication de crise et organisation de la continuité du business

Ce cadrage est d’autant plus indispensable que le cabinet ambitionne de relier stratégie  de communication de crise et organisation.

A notre avis, aucun dirigeant ne distingue réellement ces deux dimensions, note Florian Silnicki, le patron de l’agence LaFrenchCom. Il a toujours les deux aspects en tête. Par exemple, un constructeur qui doit faire face à une polémique dans les médias et sur internet sur l’opportunité d’ouvrir une filiale dans un paradis fiscal pour y faire remonter des bénéfices doit bien sûr arrêter une stratégie de communication de crise mais également concevoir la poursuite de son activité dans son ensemble, du développement des infrastructures jusqu’au management quotidien de ses équipes sous peine de voir la concurrence ruiner ses parts de marché.

Autres exemples de missions, conduites par le cabinet de conseil en gestion de crise: l’étude pour le compte d’un leader mondial de l’agence de voyages, de l’impact réel du canal Internet dans les attaques digitales contre l’industrie du tourisme et des voyages, ou pour un énergéticien, l’analyse de la recomposition des crises et des mutations de l’opinion publique dans le cadre de l’ouverture des marchés, l’évaluation des alliances avec tel ou tel partenaire, etc. Sans oublier, l’accompagnement dans la communication de crise des restructurations industrielles consécutives à des fusion-acquisition.

Une intervention en communication de crise certes classique mais qui est devenue, en quelques années, un passage obligé de toute croissance des entreprises qui préfère anticiper la crise pour mieux ensuite pouvoir la gérer.