FAQ

Comment réagir face aux médias pendant la crise ?


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Quelques conseils pratiques pour travailler avec les médias en période de crise

La meilleure réponse (dans presque toutes les circonstances) :« laissez-moi me renseigner et revenir vers vous ». Cela vous donne le temps d’affiner votre message. Soyez clair sur ce que vous voulez réussir avant de commencer à parler.

La pire réponse (dans presque toutes les circonstances) :« pas de commentaire ». Ne laissez jamais passer une chance de dire quelque chose qui puisse modifier la version donnée, vous être plus favorable, ou au moins améliorer les choses.

Choisissez deux ou trois points-clés, et tenez-vous-y. Identifiez ce qui compte le plus pour vous. Si vous vous dispersez trop, le journaliste se concentrera probablement sur les points que vous ne voulez pas évoquer.

Les petites phrases. Elles ont plus de chance d’être reprises et citées. Les commentaires trop détaillés font perdre l’intérêt des journalistes (et de tout le monde en fait). Soyez concis et employez des formules marquantes, mais n’oubliez pas le fond. Demandez-vous : cela sera-t-il facile à inclure dans un article de journal, ou dans un reportage à la télévision ou la radio. Si la réponse est « non », retravaillez votre déclaration.

Ne comblez pas les silences. C’est un piège ! La plupart des gens n’aiment pas les silences et ne peuvent pas s’empêcher de dire quelque chose pour les éviter quand les journalistes se taisent. Si vous ne dites rien, ils comprendront que leurs efforts sont vains et passeront à autre chose.

Les médias : amis ou ennemis ? Ni l’un ni l’autre. En général, l’objectif des journalistes n’est pas de vous avoir. Leur but ultime est plutôt d’être reconnus. Cela veut dire qu’ils sont à la recherche de tout ce qui est négatif et peut attirer l’attention, et il se trouve juste que vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment.

Placer un article favorable. Pour réussir, vous devez proposer quelque chose de mieux que ce que le journaliste a déjà, et votre version doit être plausible et substantielle. N’essayez pas de faire passer des vessies pour des lanternes.