FAQ - Cas pratiques

Gestion de communication de crise de la Vodka Belvédère

Belvedere-vodka

Belvédère fabrique des bouteilles de vodka originales, pour une distillerie polonaise d’Etat, la Polmos Zirardow.

Une série de litiges concernant le dépôt de marques opposant ces deux acteurs va permettre à l’importateur américain, MIC.

Millennium Import Company, de s’engouffrer dans cette brèche et de revendiquer les droits mondiaux (nom et design) du breuvage tant convoité.

Tout le dossier repose sur cette équivoque : le droit de la propriété intellectuelle étant exclusivement un droit territorial, la société Belvédère est-elle systématiquement propriétaire de la marque ?

Bâtissant sa stratégie sur cette équivoque, Phillips Millennium n’a eu de cesse de faire tomber son adversaire. Une vingtaine de procès, cabales et tentatives de manipulation vrais-faux contrats de dépôts de marques… opposent ces trois acteurs.

Résolu à faire sortir les investisseurs du titre pour déstabiliser Belvédère, Phillips Millennium fait appel à une agence spécialisée dans la gestion de crise. Il lui demande d’orchestrer une campagne publique d’information mettant en cause la non-transparence financière de la société.

Le 22 septembre 1998, une plainte est déposée auprès de l’AMF pour ce motif. Le 12 octobre, la veille de la présentation des comptes semestriels de Belvédère, l’agence de communication de crise déploit sa stratégie dans les médias traditionnels et sur Internet…