FAQ

La communication de crise de la Banca Popolare di Lodi dans l’affaire Parmalat


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Affaire Parmalat: la Banca Popolare di Lodi défend son action

La banque italienne Banca Popolare di Lodi, qui fait partie des banques visées par l’enquête du parquet de Milan sur le scandale Parmalat, a diffusé mercredi un communiqué de presse de crise pour défendre son action et donner une « nouvelle clarification sur sa position ».

Dans cette stratégie de communication de crise, la banque Banca Popolare di Lodi affirme ainsi qu’elle « n’était absolument pas en connaissance de l’état de débâcle du groupe Parmalat » et que son action même « témoigne de son absolue ignorance des faits criminels » commis par Parmalat. L’exemple d’une communication sous contrainte judiciaire.

La banque donne sa version sur l’affaire qui intrigue les magistrats : le rachat par la banque, en octobre 2003, de 100 millions d’obligations Parmalat, par l’intermédiaire de Morgan Stanley.

Elle affirme en particulier qu’elle ignorait certaines clauses de couverture (« covenant ») liées à cette émission d’obligations, et qui aurait pu l’alerter sur l’état financier de Parmalat.

Elle explique enfin « qu’elle n’a jamais placé ces titres » auprès de particuliers.

La Popolare di Lodi, qui réaffirme « sa pleine confiance dans l’action de la justice », annonce aussi qu’elle veut « protéger sa réputation, en déposant plainte contre ceux qui l’ont trompée et escroquée ».