Actualités

Les conseillers en communication sous contrainte judiciaire lors des grands procès médiatiques


Warning: foreach() argument must be of type array|object, null given in /homepages/13/d438486372/htdocs/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

agence communication de crise

Les experts en communication sous contrainte judiciaire : cette nouvelle figure des grands procès et des batailles médiatiques

Aux côtés des avocats, les conseillers en communication de crise spécialisés dans la communication sous contrainte judiciaire sont devenus des figures indispensables pour assurer leur présence dans les médias lors des grands procès ou des crises judiciaires. Ces spécialistes de la communication de crise sont un bouclier entre leurs clients traversant une crise et les sollicitations des médias qu’ils canalisent. Ces pro de la com de crise agissent comme un blindage pour la réputation de leurs clients et les attaques digitales.

Les communicants de crise assurent la protection de l’image et de la réputation de leurs clients dans les moments juridiques les plus sensibles et dans les épisodes judiciaires les plus stratégiques. Ils sont là pour faire fléchir l’opinion publique. Ils sont là pour influencer les journalistes et les internautes. Ils maitrisent la médiatisation de leurs clients. Ils réagissent aux situations les plus sensibles. Ils combattent les rumeurs et garantissent à leurs clients une communication judiciaire qui soit le pendant cohérent de la stratégie juridique définie par les avocats. Les réseaux sociaux et les nouveaux médias ont perturbé la compréhension des situations de crise imposant une justice d’opinion redoutable qui détruit brutalement des réputations et des valorisations.

Les codes des relations avec la presse et les influenceurs ont muté. L’environnement de l’information s’est dégradé. Les attentes des journalistes ont changé. Les contraintes des réseaux sociaux évoluent constamment.

Le besoin, pour les entreprises comme pour les personnalités, d’assurer la protection de leur image et de leur réputation n’a jamais été aussi importance face à la multiplication des risques réputationnels et judiciaires. LaFrenchCom met son équipe de haut niveau au profit des personnalités et des entreprises afin de les conseiller pour leur permettre de retrouver le chemin d’une communication apaisée en fermant le chapitre de la crise. Ces entreprises chahutées par une crise s’appuient sur ces spécialistes de l’intelligence réputationnelle pour choisir quoi dire, comment le dire, où le dire, à qui le dire et quand le dire.

Une spécialité méconnue : les communicants sous contrainte judiciaire, des spécialistes de la communication de crise.

Comme les avocats, les conseillers en communication sous contrainte judiciaire qui les accompagnent, exercent leurs fonctions avec éthique, indépendance, dignité et conscience, probité et humanité.

Ça n’est jamais anodin pour un conseiller en communication de crise d’accepter de défendre un client face aux accusations des médias ou des réseaux sociaux. C’est pourquoi LaFrenchCom choisit ses clients et refuse quotidiennement de défendre des causes dont elles ne partagent pas les valeurs. L’agence LaFrenchCom assume choisir ses combats médiatiques et numériques sans jugement moral.

Il s’agit quotidiennement de trouver l’idée pour convaincre. Tous les grands conseillers en communication de crise partagent la conviction que défendre des causes perdues les honore. Constater que votre stratégie de communication permet de changer un état de l’opinion publique alimente la flamme du quotidien.

Un conseiller en communication sous contrainte judiciaire est un spécialiste de la crise d’image, de la crise de réputation, de la crise médiatique et numérique. Il s’associe de fait à son client tout en gardant la distance nécessaire.

Gérer une crise judiciaire, gérer la communication lors d’un grand procès ou d’une instruction, protéger la réputation d’une entreprise ou d’un dirigeant lors d’une séquestration, d’une enquête préliminaire, lors d’une garde à vue ou d’une perquisition, c’est instantanément faire partie de l’histoire de son client.

Souvent, les médias vous confondent avec la cause de vos clients tellement vous l’incarnez dans la crise. Le meilleur conseiller en communication de crise est celui qui accepte de vivre mille vies ce qui rend le métier de communicant de crise si passionnant. Le communicant de crise sert la cause de son client, il est son confident utile pour défendre et représenter ses intérêts d’image et ses intérêts réputationnels.

Vous avez tous les jours à devoir vous plonger dans la vie d’une personnalité ou d’une entreprise pour la comprendre afin de lui offrir la meilleure défense sur internet ou dans les médias.
Le communicant de crise aide à construire une stratégie de communication face aux attaques, il aide son client à se défendre et à réfléchir sur la meilleure tactique de gestion de la crise numérique ou de la crise médiatique qu’il traverse.

Dans les coulisses des meilleures agences de communication de crise

Le conseiller en communication sous contrainte judiciaire parle souvent à la place de son client. Il parle pour son client ou prépare son client à parler afin de se faire écouter et entendre avec des mediatraining sur-mesure animés par les stars du journalisme. La bonne communication de crise lors d’un grand procès médiatique c’est celle qui permet à l’avocat et à son client de trouver la formule choc et les mots justes pour imposer leurs messages face à ceux de la concurrence. La bataille judiciaire est toujours aussi une bataille médiatique. L’opinion publique est un juge peu précautionneux à considérer.

Le communicant de crise doit souvent combattre une idée morale répandue dans la presse, lutter contre la vindicte populaire pour que son client puisse sereinement faire exercer ses droits en justice. Les meilleurs communicants de crise sont ceux qui permettent à leurs clients d’exister face à la justice d’opinion des médias et à la justice des réseaux sociaux qui sont toujours profondément injustes.

Dans les procès souvent qualifiés d’historiques, les conseillers en communication de crise brillent par la pertinence de leurs interventions pour faire entendre leurs clients dans les médias. Ces grandes affaires médiatiques réunissent la moitié de ceux que l’on surnomme les « communicants ténors », ces spécialistes de la communication de crise les plus renommés de Paris comme l’agence LaFrenchCom. Ces professionnels de la communication, inventeurs de formules chocs pour les caméras de télévision et de bons mots pour les réseaux sociaux sont rompus à l’exercice de la phrase qui fait mouche afin de faire la Une des médias.

Ces consultants en communication de crise, sont surtout réputés capables d’arranger un coup de com grâce à leurs solides relations de confiance dans les milieux médiatiques, politiques et numériques où ils diffusent la Défense de leurs clients afin d’éviter les interventions médiatiques maladroites qui leur causeraient du tort.

Jusqu’aux années 2000, ces orfèvres de la communication de crise défendaient surtout les grands chefs d’entreprises et les stars du football. L’époque est désormais aux plaideurs au verbe haut aux côtés de toutes les personnalités publiques afin de saturer l’espace médiatique et numérique avec la thèse de leurs clients face à celles des concurrents.

Ces conseillers en communication de crise connaissent par coeur le milieu judiciaire. Ils sont là pour miner l’instruction en révélant les vices de procédures afin de discréditer publiquement les accusations qui pèsent contre leurs clients.

Comme tout talent rare, ces qualités exceptionnelles de communication sont chèrement vendues à leurs clients.

Lors du premier rendez-vous avec une agence de communication de crise à Paris, nul besoin de chercher la pancarte affichant les tarifs à l’entrée.

La défense des intérêts réputationnels d’un client est libre.

En général, les meilleurs conseillers en communication, ces ténors des médias et des réseaux sociaux, travaillent à l’heure, entre 500 et 1500 euros pour les plus réputés. Certains pratiquent le forfait, autrement dit une convention d’honoraires globale pour un résultat donné: la communication autour d’une audience judiciaire, d’une conférence de presse après une convocation chez la police, d’un communiqué de presse après une garde à vue, d’un point presse lors d’une procédure judiciaire ou d’une déclaration à l’issu du prononcé d’un jugement ou d’une perquisition.

Cette convention entre le client et le conseiller en communication sous contrainte judiciaire est parfois mensualisée.

L’agence LaFrenchCom accepte de jouer la transparence sur ses honoraires.

« Nous mettons à la disposition de nos clients des collaborateurs dont l’expertise de haut niveau (ils ont des doubles ou triples qualifications universitaires et professionnelles) est tarifée jusqu’à 1.500 euros de l’heure. Dés le début d’une crise, nos consultants en gestion de crise ne passent plus un week-end hors de l’agence pour défendre nos clients, nous travaillons beaucoup et c’est ce qui garantit la qualité de la défense que nous offrons à nos clients. Nos clients achètent aussi notre disponibilité totale. Nous sommes à leurs côtés n’importe où et n’importe quand. » remarque Florian Silnicki, Président Fondateur de l’agence LaFrenchCom. « Imaginerait-on une grande affaire judiciaire sans conseiller en communication de crise? » interroge l’expert réputé.

Du point de vue du client, c’est bien connu, la réputation n’a pas de prix.

« Quand nous protégeons médiatiquement et numériquement une valorisation boursière à plusieurs milliards d’euros, combien coûte un dégât d’image majeur et durable? » déclare Florian Silnicki.

Quand il s’agit de l’image et de la réputation d’une vie d’un dirigeant ou d’un athlète, les entreprises n’hésitent pas longtemps à engager les meilleurs.

Pour les agences de gestion de crise, les affaires complexes posent toutes sortes de difficultés. Parmi elles: la désorganisation des agences en raison du temps exceptionnellement long passé aux côtés des avocats et à l’audience.

Le journaliste est le médiateur naturel entre la réalité judiciaire et la publicité des débats. Il est un atout au service de la stratégie de communication des parties prenantes. Le conseiller en communication de crise offre l’accès à ces interlocuteurs de plus en plus sollicités aux avocats dont ils assurent souvent la communication des cabinets.

Certaines agences de communication de crise excellent dans l’art de cultiver un réseau médiatique, car une bonne défense, dans une grande affaire médiatique, comprend d’abord la capacité à mener une campagne d’opinion percutante. « Si les journalistes nous font confiance c’est parce que nous sommes d’abord chargés de leur faciliter l’accès à l’information judiciaire » précise Florian Silnicki.

Dans le secret de leur agence de gestion de crise, ces conseillers en communication savent renvoyer l’ascenseur aux journalistes qui auront relayé leurs thèses en ouvrant, avec parcimonie, leurs dossiers.

Les médias et les réseaux sociaux peuvent parfois être cruels et péremptoires. Le public ne se préoccupe guère plus des idées, mais surtout des images d’où l’importance du rôle de ces conseillers en communication de crise qui mettent sur pieds les mises en scène les plus valorisantes pour La Défense de leurs clients.