Actualités LaFrenchCom|

A la veille d’une séquence qui verra 6 élections en 3 ans, les municipales, sénatoriales, départementales, régionales, présidentielles et législatives : les professionnels de la communication politique, de la CivicTech ont eu rendez-vous, le 4 Octobre dernier pour « Les Entretiens Compol. » pour une journée d’entretiens réunissant 100 participants de haut niveau à l’Hotel de l’industrie à Paris.

Après avoir félicité le co-fondateur des Entretiens Compol, Vincent Moncenis, Florian Silnicki, Expert en stratégie de communication et dirigeant de l’agence LaFrenchCom a échangé avec Philipe Moreau Chevrolet et Charles-Amaury Cadiet ex Dircom de La Baule sur l’analyse des nouvelles contributions de masse tel que la participation au grand débat en France mais aussi des pétitions et mouvements impliquant des millions de personnes en Europe et dans le monde, tel que la pétition à 6 millions de signatures contre le Brexit en Angleterre, ou les 10 millions d’américains pour l’impeachment de Trump, les conséquences pour les élus et comment les appréhender au travers de leur communication publique et de leur stratégie politique.

Cette 1ère édition des Entretiens Compol fut l’occasion de riches échanges autour de nos grands témoins Robin Reda et Gaspard Gantzer et de nombreuses tables rondes d’experts de la communication politique et de spécialistes de la communication publique.

Un grand nombre de territoires représentés par leurs élus et collaborateurs d’élus, directeurs de cabinets de collectivités issus entre autres de la Martinique, de la Loire, la Loire atlantique, la Mayenne, la Savoie, la Seine-Maritime, l’Essonne, les Yvelines et bien d’autres!

L’occasion, comme il le fait sur son blog, pour Florian Silnicki Communicant, Président et fondateur de LaFrenchCom de tenter de faire comprendre comment peut réagir un élu confronté à une mobilisation de masse contre son action politique, l’occasion d’échanger avec eux sur la communication de crise politique et les moyens dont disposent les élus pour défendre leur image, leur réputation, assurer leur visibilité et leur notoriété face aux pétitions, aux collectifs qui se multiplient ces dernières années afin de tenter de contraindre les élus parfois bien démunis face à ces communications citoyennes ou militantes qui abiment l’image de leur mandat et qui ne sont généralement pas le reflet de leur engagement pour leur territoire ou leurs sujets.

A l’année prochaine pour une 2eme édition !

florian silnicki compol