News|

 » Les relations publiques sont de plus en plus perçues comme un outil de gestion indispensable à toute direction générale.  » Les  » RP « , comme ils s’appellent, doutaient-ils encore de leur utilité ? Plus besoin de s’interroger en tout cas après la publication d’un Livre blanc, un véritable sondage-miroir qui a été le plat de résistance des travaux cette semaine à Nantes du quatrième congrès national de l’Association française des relations publiques (AFREP). Les chiffres parlent en effet. Pour plus de 96 % des personnes interrogées, la gestion de l’image a une incidence sur le résultat de l’entreprise. Mieux, pour plus de 90 % d’entre elles – les réponses émanent pour moitié de directeurs généraux d’entreprise, – l’investissement relations publiques est rentable. Aujourd’hui, c’est net. Le capital-images  » prend une importance de plus en plus grande « , a souligné le président de l’association, M. Georges Crapet.

Leur fonction étant maintenant indiscutable, les  » RP « , baptisés aussi attachés de presse, font à leur tour leurs propres relations publiques. Le congrès, qui réunissait cent cinquante délégués (sur douze cents adhérents), en a été une occasion.

Leur profil type ? Quatre années d’études supérieures, activité de communication à l’intérieur (journal d’entreprise) et à l’extérieur (en direction des journalistes, notamment), position en prise directe avec le directeur général, profession répandue essentiellement dans les grandes sociétés, administrations ou collectivités locales (mairies, conseils généraux, chambres de commerce).

Le congrès a mis le doigt sur la qualité essentielle que les  » RP  » revendiquent pour eux-mêmes; le professionnalisme. Les relations publiques se frayent une voie étroite entre la publicité et l’information, et la relation avec le journalisme n’est pas toujours claire.  » Nous ne pourrons assumer nos responsabilités qu’en étant de véritables professionnels, qui, loin d’être de simples techniciens de la communication, seront d’abord et surtout des spécialistes de la gestion de l’image, l’image qui est devenue l’un des éléments fondamentaux du patrimoine des entreprises « , a déclaré, notamment, M. Georges Crapet, en faisant la synthèse des travaux.

En définitive, le congrès de Nantes restera sans doute celui où les professionnels des relations publiques misaient leur avenir sur la qualité.